Conseil des arts du Canada

Source :
Conseil des arts du Canada + Thomas Balaban
Photo :
Pavillon du Canada – concept du pavillon gracieuseté de T B A.
 

T B A + David Theodore de Montréal représenteront le Canada à la prochaine Biennale de Venise en architecture

Extrait de l’annonce :

« Le Conseil des arts du Canada appuie fièrement la participation officielle du Canada à la prestigieuse Biennale de Venise en architecture 2020.

Doublant son investissement précédent pour accroître la représentation internationale du Canada, le Conseil des arts du Canada verse une contribution de 500 000 $ pour l’exposition de 2020 et agit aussi à titre d’organisateur. L’exposition sera présentée dans le Pavillon du Canada nouvellement restauré.

À propos de la participation officielle du Canada : Édifices et artifice
L’architecture du Canada est souvent représentée dans les films. En effet, les villes canadiennes prennent souvent la place d’autres lieux à l’écran. Toronto peut se faire passer pour Tokyo, par exemple, alors que Vancouver et Montréal se transforment en Moscou, Paris ou New York. Édifices et artifice célèbre les villes canadiennes qui réussissent si bien à faire croire aux cinéphiles qu’ils sont ailleurs, et attire notre attention sur les façons dont notre architecture est présentée au monde entier par l’entremise du grand écran.

Édifices et artifice propose de nouvelles manières d’envisager l’identité architecturale du Canada en posant la question suivante : « Pourquoi les édifices canadiens réussissent-ils si bien à se faire passer pour d’autres lieux dans les films? » L’exposition vise à transformer nos perspectives, à supplanter les schèmes de pensée habituels liés au climat, à la géographie, à l’histoire et à la politique comme éléments nécessaires pour comprendre l’architecture riche et diversifiée de notre pays. Elle mettra en scène plusieurs de nos icônes cinématographiques, comme le quadrilatère Erickson-Massey de l’Université Simon Fraser et l’usine de traitement des eaux Pomphrey’s R.C. Harris, des quartiers historiques comme la place du marché de Kingston ou l’Exchange District de Winnipeg, ainsi que des paysages urbains génériques, de Halifax à Vancouver.

L’exposition s’appuie sur la magie du cinéma. Les visiteurs verront le Pavillon du Canada métamorphosé en icône audacieuse, visible de partout dans le Giardini. À l’intérieur, une expérience immersive transformera les visiteurs en spectateurs, un changement d’attitude qui les préparera à vivre une expérience viscérale, visuelle et auditive, grâce à des compilations de scènes de films et de séries télévisées. De plus, une bibliothèque interactive leur permettra de s’informer au sujet des édifices (et de leurs architectes) représentés dans les compilations, et de découvrir les façons dont les cinéastes réalisent ces impostures à l’aide des villes canadiennes.

Le Conseil des arts du Canada est fier d’appuyer l’exposition Édifices et artifice mise sur pied par T B A et David Theodore lors de la Biennale de Venise en architecture de 2020. Elle tente de comprendre pourquoi, au cinéma, les villes canadiennes arrivent à se substituer à d’autres villes dans le monde. Cette vision unique et audacieuse va nous transporter dans une expérience immersive et ludique qui pourrait nous inciter à remettre en question notre perception de l’architecture des villes canadiennes.

Simon Brault, directeur et chef de la direction, Conseil des arts du Canada

Toute l’équipe est honorée d’avoir la chance de présenter Édifices et artifice. Nous croyons que cette exposition arrive à point nommé pour nous réapproprier notre architecture et rendre les gens conscients que les édifices et les espaces bien connus dans les films qui ont structuré notre imaginaire cinématographique collectif sont en fait canadiens. Il en va de notre identité, mais on s’intéresse aussi à ce qui rend possible cette fascinante et trompeuse interprétation de notre architecture.

Thomas Balaban, T B A, présentateur

Ce sera fascinant de voir les visiteurs s’immerger dans l’expérience de l’imposture. Observer les villes canadiennes à travers le prisme des films et des séries télé leur donne un aspect ludique, qui permettra aux visiteurs de réfléchir à ce qui rend typiquement canadienne l’architecture canadienne.

David Theodore, commissaire »

Pour plus d’information…

Pour visiter le site internet d’Édifices et artifice…

Pour visiter la page Facebook d’Édifices et artifice..


Pour visiter le site internet du Conseil des arts du Canada…

Veuillez noter que les commentaires sont sujets à modération

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *