Marc-André Carignan

 
 

Santé et design: un match parfait

Les architectes et les designers québécois réussissent progressivement à faire reconnaître leur savoir-faire dans divers secteurs d’activités.

Les restaurants et les bars, particulièrement dans les grands centres urbains, en sont des bons exemples. La compétition étant de plus en plus féroce entre les établissements, leurs propriétaires ne peuvent plus se contenter de miser uniquement sur de bons cuistots et une « playlist » musicale tendance: le design s’impose dans l’équation du succès pour charmer sa clientèle.

Le phénomène tend également à prendre de l’ampleur dans l’univers du commerce sur rue, tant auprès des boulangeries que des boutiques de vêtements. Plusieurs adresses tentent de réinventer l’expérience client, de la porte d’entrée jusqu’aux tablettes, avec une signature distincte et un service de plus en plus personnalisé.

Il existe cependant une niche peu exploitée par nos concepteurs en province, celle de la santé. Les pharmacies et cliniques médicales misent généralement peu sur le design afin d’améliorer [voire maximiser] l’espace de travail de leurs employés.

Mais la situation commence à évoluer, comme en témoignent les exemples ci-dessous.

 

PHARMACIE UNIPRIX KIEU TRUONG / BROSSARD

Imaginé par Jean de Lessard, ce concept tente de réinventer humblement le design traditionnel des pharmacies québécoises.

 

Source: V2COM / Photo: Adrien Williams

Source: V2COM / Photo: Adrien Williams

Source: V2COM / Photo: Adrien Williams

Source: V2COM / Photo: Adrien Williams

Source: V2COM / Photo: Adrien Williams

Source: V2COM / Photo: Adrien Williams

Source: V2COM / Photo: Adrien Williams

Source: V2COM / Photo: Adrien Williams

 

«Les campagnes publicitaires font valoir une image de proximité du pharmacien de famille. Encore faut-il le démontrer, insiste Jean de Lessard […]. Nous voulions que l’espace reflète l’aspect humain de la profession et qu’il soit un lieu empathique, simple et collectif, sans prétention, permettant aux pharmaciens d’être accessibles et à la vue de leurs patients. Pour magnifier la dimension sociale de l’acte, le designer décide alors de faire du laboratoire le point convergent et, conséquemment, un lieu de socialisation entre voisins du quartier.»

** Source: V2COM

 

Centre Médical Alexandre / Brossard

Autre réalisation de Jean de Lessard, qui mentionnait récemment sur sa page Facebook: «Une clinique peut aussi être joyeuse et colorée!».

Le concept vise à apporter davantage de lumière naturelle et de chaleur dans ce type d’établissement, généralement fréquenté à reculons par les patients.

 

Source: V2COM / Photo: Adrien Williams

Source: V2COM / Photo: Adrien Williams

Source: V2COM / Photo: Adrien Williams

Source: V2COM / Photo: Adrien Williams

Source: V2COM / Photo: Adrien Williams

Source: V2COM / Photo: Adrien Williams

 

clinique D diaphane / Laval

Malgré les grandes fenêtres de l’établissement, la clinique qui y a trouvé refuge, en 2006, était sombre et banale. L’architecte Laurent McComber a récemment reçu comme mandat de transformer l’espace afin de le rendre plus convivial.

 

Source: L. McComber ltée

Source: L. McComber ltée

 

«En dégarnissant le plafond et en abattant les cloisons, l’ensemble est traité comme un grand plan libre dans lequel viennent se poser sous formes d’objets translucides les différentes fonctions de la clinique, filtrant la lumière naturelle abondante en périphérie.»

 

Source: L. McComber ltée / Photo: Raphaël Thibodeau

Source: L. McComber ltée / Photo: Raphaël Thibodeau

Source: L. McComber ltée / Photo: Raphaël Thibodeau

Source: L. McComber ltée / Photo: Raphaël Thibodeau

Source: L. McComber ltée / Photo: Raphaël Thibodeau

Source: L. McComber ltée / Photo: Raphaël Thibodeau

Source: L. McComber ltée / Photo: Raphaël Thibodeau

Source: L. McComber ltée / Photo: Raphaël Thibodeau

 

Source: L. McComber ltée / Photo: Raphaël Thibodeau

Source: L. McComber ltée / Photo: Raphaël Thibodeau

Source: L. McComber ltée / Photo: Raphaël Thibodeau

Source: L. McComber ltée / Photo: Raphaël Thibodeau

 

« Avec son grand mur de vitrage opalescent et ses plafonds surbaissés, la salle de détente qui borde l’entrée et la salle d’attente se présente comme une boîte lumineuse, presque radieuse. […] L’ensemble est baigné d’une lumière si vivifiante qu’on se croirait déjà presque guérit!»

– Source: Laurent McComber

 

Bref, ce sont des exemples bien inspirants qui, espérons-le, se multiplieront ces prochaines années.

Marc-André Carignan, b.arch.,
Chroniqueur en architecture et design urbain
Kollectif (section D'ici et d'ailleurs)

En savoir plus sur Marc-André

Crédit photo: Marose Photo
Veuillez noter que les commentaires sont sujets à modération

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *