Marc-André Carignan

 
 

Québec n’est pas la Chine, encore moins Dubaï

Je me souviendrai toujours de cette présentation au World Architecture Festival (WAF) durant laquelle un architecte chinois vantait sa plus récente réalisation devant un parterre de journalistes internationaux.

Le chantier venait à peine de se terminer et il en était extrêmement fier. Je pouvais le comprendre. Non seulement il venait d’achever un de ses plus importants projets en carrière, mais c’était également un édifice fort intéressant sur le plan architectural.

Mais curieusement, son principal argument pour mettre en valeur sa réalisation auprès du jury du WAF n’était pas l’avant-gardisme de sa structure, ni son côté écologique. L’architecte se targuait plutôt d’avoir réalisé le plus haut et le plus gros bâtiment de la ville. Il venait de bâtir le nouveau « phare » de l’endroit, comme si la qualité de son projet était directement proportionnelle à sa taille.

Suite à la présentation, je n’avais pu m’empêcher d’écouter un groupe d’architectes danois, mexicains et suédois qui discutaient de ce qu’ils venaient de voir. Ironiquement, ce qui clochait avant tout dans ce projet selon eux, c’était son échelle démesurée pour le quartier. Un avis que je partageais pleinement.

« Well, it’s China! » avait lancé l’un d’eux avant de quitter la salle. Un commentaire cliché dans les circonstances, mais qui reflétait tout de même bien la mentalité chinoise en architecture contemporaine. On souhaite s’imposer et marquer l’imaginaire, coûte que coûte. C’est culturel, c’est l’ego chinois.

***

Ce souvenir m’est rapidement revenu en tête hier après-midi en visionnant la vidéo promotionnelle du Groupe Dallaire pour le futur Phare de Québec.

 

 

Ma première réaction après le visionnement a été de contacter un architecte de la Veille Capitale pour obtenir son avis sur le sujet. Notre conversation se résume en deux mots: Mais pourquoi?

Comme l’expliquait le chroniqueur du Soleil, François Bourque, dans un récent texte, « on construit 50 étages quand un quartier est à maturité et atteint une certaine densité. La hauteur devient alors le moyen de poursuivre le développement ».

Or, ce n’est pas le cas dans l’axe d’affaires du boulevard Laurier où l’on souhaite implanter ce fameux Phare. Des stationnements et des sites vacants qui gagneraient à être requalifiés, il en existe plus d’un. Ce sont des espaces où il serait possible de créer de multiples projets à l’échelle humaine qui pourraient redéfinir complètement la qualité de vie du secteur en fonction du programme particulier d’urbanisme (PPU) récemment adopté.

Pourquoi donc opter pour ce mastodonte qui modifiera à tout jamais le paysage de Québec?

 

Source: Groupe Dallaire

Source: Groupe Dallaire

Source: Groupe Dallaire

Source: Groupe Dallaire

 

C’est en lisant le communiqué du promoteur que j’ai trouvé ma réponse. « Il y a plus d’un an, le Maire de Québec nous lançait un appel en nous invitant à créer un immeuble phare à l’entrée de la ville. Un élément signal qui donnerait à notre belle ville, un nouveau visage reconnu de tous. »

C’est donc ça: l’ego de Régis Labeaume. Un ego qui laisse tristement transparaître son manque de culture architecturale et de créativité pour faire rayonner sa ville.

 

Source: Le Soleil / André-Philippe Côté

Source: Le Soleil / André-Philippe Côté

 

Pour lui, un centre-ville « moderne » passe par l’importation d’une pâle copie des projets de Dubaï et de la Chine. La meilleure stratégie pour offrir une « signature distinctive » à Québec, c’est de planter une immense tour qui entrera en compétition avec les autres grandes villes canadiennes. « La tour principale s’élèvera dans le ciel de la Ville de Québec pour devenir l’immeuble le plus haut à l’est de Toronto », peut-on lire dans le communiqué officiel. So what?

 

Source: Groupe Dallaire

Source: Groupe Dallaire

 

Cette vision urbanistique et architecturale développée au nom de la « modernité » est désolante. Pourquoi miser sur du tape-à-l’œil plutôt que sur un modèle de développement urbain adapté aux réalités de la ville de Québec?

J’espère sincèrement que les architectes de la Veille Capitale se mobiliseront afin d’empêcher que le complexe d’infériorité de leur maire ne vienne dénaturer à tout jamais l’échelle de leur ville.

Marc-André Carignan, b.arch.,
Chroniqueur en architecture et design urbain
Kollectif (section D'ici et d'ailleurs)

En savoir plus sur Marc-André

Crédit photo: Marose Photo

Commentaires

Denis Tremblay

Bien d’accord avec vous. Et c’en est fait de la magnifique vue sur les Laurentides qu’on aperçoit de l’A-20 en arrivant à Québec. Du grand n’importe-quoi, quoi.

Eric Yves Harvey

je trouve que c’est gigantesque ,mais ceux qui critiquent, qu’avez vous à proposer .?
M. Dallaire le fait sur son terrain, la critique est facile mais l’action?

Eric Yves Harvey

Je trouve ce projet gigantesque ,au moins M.Dallaire propose un projet, sur ses terrains et nos élus sont content. C’est nous et je m’exclus qui les avons élu.
L’amphithéâtre achêve.

Elise Bolduc

Je suis totalement d’accord avec vous. Je crois que de se comparer avecd’autres villes ou provinces n’apporte rien d’intéressant au projet. Pourquoi comparer des pommes avec des oranges? Chaque villes a son histoire, son contexte , son style. La ville de Québec se distingue déjà par son architecture historique et unique, on a qu’à penser au château Frontenac, aux murs fortifiés, la citadelle, etc. Est ce que ce building peut vraiment surpasser tout cela et devenir un élément phare dans la ville? Son échelle démesurée est-elle justifiée par autre chose que de la comparaison? Je crois qu’il y a place à réflexion .

Germain Laberge

J’endosse fermement la critique de Marc -André Carignan et l’aval de Denis Tremblay. Moi, c’est plus simple: je trouve ce gâteau de noce avec sa grosse bougie centrale carrément LAID! N’oublions pas non plus que les »voiles spinnakers » n’existaient pas du temps de Champlain! Labeaume ou la bôme?

Thomas

Complètement d’accord. Le projet est immense et ne ‘fit’ pas du tout avec l’image de la ville. In n’y a rien à se targuer d’avoir un immense projet qui va défigurer l’entrée de Québec…

David Lavoie

Et ça se remplirait ces bureaux?? Je suis un néophyte en urbanisme mais j’ai l’impression que ça donnerait une copie de l’îlot voyageur…

Claude Frederick

Cela peut être beau mais pas ici car en le regardant j’ai l’impression d’être a Dubaï et pourtant comme québécois je voudrais voir quelque chose qui reflète notre histoire , notre passé ou même l’avenir d’une ville avec sa propre vision urbaine et non pas d’une copie sans âme .

Les grandes villes de ce monde peuvent nous enseigner beaucoup sur le développement urbain comme Londres a fait au cours des dernieres , ce projet a t’il un avenir a long terme , quelle sera la suite de ce développement autour de ce centre , des questions qui méritent des réponses .

Non pas que l’idée n’est pas bonne mais le contenue ne cadre pas avec la ville a laquelle elle appartiendra .

Encourageons de tel projet car a mon avis la ville en a de besoin mais qu’il soit mieux adapté a son environnement .

Eric Gélinas

D’accord. Besoin oui. « Le Phare » mmmmmm? « Le Fort » sonne mieux.

DoM

Limitations passées de croissance de la ville de Québec: protéger la vue de la vieille ville (limitation en hauteur), Sillery & Ste-Foy « résidentiel de classe » pas de tour à bureau, Québec haute ville devellopements purements gouvernementaux, autres lieux à cause des restrictions précédentes aucun service d’incendie de taille ne permettait la construction de gratte-ciel… en suite on se plaint du manque d’investissement de l’extérieur, pourquoi vont ils tous à la Métropole?!

Pour une fois on démontre une ouverture vers la croissance et un peu d’audace :)

Sans référence au texte, simplement quelques unes de mes visites :
– Montréal : 1000 La Gauchetiere, Place Ville-marie…
– Calgary : PetroCanada building (Suncor), 8th ave building, Calgary tower…
– Toronto : CN tower
– Vancouver : mentionnés dans l’article
– NYC : Empire State, Freedom Tower
– Boston : Prudential
– Chicago : Sears
– Londres : un gros concombre (laid mais visible)
– Québec : ?! Complex G (caché derière Concorde) et leurs minces 30 étages…
* Paris est un rare exemple sans centre imposant, mais tout ce même de gros monuments…

Choquant, peut-être. Différent OUI. Un investissement privé qui en attirera d’autres? Espérons :) je ne crois pas que le groupe d’investisseurs n’ait pas déjà fait le calcul!

Le vieux se distingue par son historique, la base-ville par ses technologies informatiques, l’arrière ses montagnes… l’entrée de la ville?! un pont puis un grand vide jusqu’à l’apparition récente du JULES DALLAIRE, le PHARE n’est que la suite des choses :)

Pour ma part je le vois d’un bon oeil. On arrive enfin en ville! Ste-Foy devient un vrai quartier des affaires (le centre). On doit, oui, protéger le cachet du Vieux et certains quartiers, comme Boston avec les quartiers irlandais, italien et autres… Voulez-vous laisser le développement à Lévis?! Desjardins pend de l’avance 😉

Un citoyen de la région…
(Lévis, mais mon appartenance est à la région de Québec)

Claude Robert

Bonjour,
Je suis née à Québec. J’y ai grandi, étudié l’architecture et travaillé pendant quelques années comme architecte. D’ailleurs, le premier projet sur lequel j’ai collaboré est construit à quelques coins de rues de cet emplacement. Habitant maintenant Montréal, j’ose espérer que les architectes de la ville de Québec se positionneront, s’impliqueront au niveau de l’aménagement urbain et étudieront convenablement les impacts qui découleraient d’un tel projet dans ce secteur, car à mon premier avis, tel que montré ce projet est complètement hors d’échelle.

Michel Juneau

Le fait de trouver ce projet pertinent ou non, de déplorer le fait qu’il va être trop massif pour ce quartier , causer des problèmes de circulation etc sont des opinions qui appartiennent à chacun. Ce qui me fatigue, ce sont les autres architectes, qui comme d’habitude, se permettent de donner leur opinion avec un ton qui reflète peut-être leur frustration de ne pas avoir travaillé sur ce projet. En particulier le prof d’architecture de l’université Laval que j’ai entendu sur les médias qui trouvait ça banal et peu inspiré. J’aimerais beaucoup voir le genre de concept que ces personnes nous auraient présenté. Peut-être un beau bâtiment carré en bois rond ! Personnellement, je trouve que ce projet est beau et intéressant. Si cela peut donner le goût à d’autres gens d’investir à Québec, tant mieux. Bravo au groupe Dallaire !

Charles Godbout

Je ne sais pas pourquoi mais je n’arrête pas de penser à la fable  » La grenouille et le boeuf » de
LaFontaine…

Dorothée Chiasson

Une belle representation de ce que je pense. Vendre le projet comme principale argument que ce sera la plus haute tour à l’est du Canada, je ne vois pas en quoi c est un exploit. Peut-être c est parce que je ne suis pas du genre a rêver à une maison plus grosse que mon voisin, que j ai de la misere a visualiser la grandiosité etn l’originalité du projet. Pour moi c’est une belle verrue, qui n apportera qu’encore plus de congestion aux ponts, augmentation des loyers dans le secteur ou la clientèle est étudiante, il n’y a pas de plans encore pour le transport collectif…. M. Labeaume dit être satisfait parce que les gens vont revenir vers Ste-Foy, mais il a quelques temps c’est lui qui voulait que les gens adoptent le nouveaux St-Roch. Je trouve dommage qu’une ville qui est appreciee par les touristes justement parce que son identité ne ce fait pas à travers de gratte-ciels, se muni d’une tour qui n est pas pour l instant necessaire à cause d un manque de bureaux.

Phil Bélanger

Encore les éteignoirs prétentieux… encore des jaloux qui n’ont pas leur part du gâteau… encore des rapetisseurs… La Chine? Dubaï? C’était ce qu’il y a de plus démagogique sur la liste des accusations méprisantes. Les passionnés de Québec devront donc se défendre contre votre négativisme cancérogène. « Kollectif »? Encore l’imposture du « bien commun » en notre nom! Je ne vous laisserai pas faire!

Nadia

Bonjour,

Très bon article, cependant si je peux me permettre la mise en page devrait être revue puisque pratiquement chaque fin de mot se retrouve à la ligne suivante. Ça nous permettrait de mieux se concentrer sur le propos et non le visuel! :)

Cordialement.

Charles

Avoir été le promoteur, j’aurais souhaité que l’architecture du bâtiment soit plus simple, intemporelle et à échelle humaine. Maintenant, ce nouveau complexe sera construit dans un coin de la ville qui est présentement assez ordinaire. On ne le construira pas dans le vieux Québec ou dans un coin boisé de la ville! Je ne comprends pas la rage de certains? Boulevard Laurier c’est du béton, des parkings à ciel ouvert et des vieux motels. Ce développement va tout de même embellir le coin et offrir au citoyens une grand place publique. Le promoteur n’achètera pas l’intégralité des terrains sur le boulevard pour y construire pleins de plus petits bâtiments pour densifier, ce ne serait pas rentable. C’est plutôt là ville qui aurait du appliquer de PPU et incité les promoteurs au fil des dernières années à développer sur Laurier plutôt que s’épandre à Lebourgneuf d’Estimauville, etc. Le projet reflète bien les idées d’une majorité de gens à Québec; c’est-à-dire des gens qui habitent les banlieue et qui on un mode de vie un peu plus américain et où la voiture joue un role important. Par conséquent, c’est gens ne voient pas nécessairement l’intérêt d’avoir un centre-ville central et durable accessible par les transport en commun.

Stef

Je comprends pas ce que le maire trouve de si excitant à avoir de tel gros édifice. Quand je regarde les photos et et la vidéo, j’y vois plutôt, selon l’angle, une grosse église, ou un gros pénis en érection…

Est-ce la nouvelle religion? Comme à l’époque où l’on cherchait à avoir le plus haut clocher…

Simon

Ce gars la ne fait que se plaindre, n’amène aucune idée, nous compare à Dubaï/Chine…On voit clairement qu’il n’aime pas Le maire de la ville ( d’où la majorité de son discours…) Peu d’intérêt , je n’en retire pas grand chose mise à part sa haine envers le maire lol Chacun ses idées!

Si au moins il amenait un semblant d’idée…du genre : « Pour conserver notre histoire, nous devrions, à la place d’une grande tour moderne qui créera beaucoup d’emplois et qui revitalisera notre carte de visite ( déjà magnifique), construire de petites et vieilles maisons en pierre, entourées de jolies et rustiques rues en pavés pour que nos calèches puissent y circuler! » lol

Sophie Lafrance

Comment faire pour stopper ce projet ridicule d’une tour de 65 étages à Québec?

Nicholas

Très beaux projets et 100% privé. Pourquoi des gens pleurniches encore comme des bébés?

Un projet de ce genre s’appel l’évolution. Oui une idée de grandeur mais nous ne payons pas une cenne comme contribuable. Dallaire s’orginiseras bien pour remplir son building. Je suis 200% pour ce projet.

Son

Je trouve désolant de lire les critiques négatives sur le projet. Bien que je ne sois pas en accord avec l’aspect architectural, applaudissont l’audacité du promoteur. Un développement de cette importance attirera nécessairement d’autres projets dans ce quartier. La critique, ici est facile. Vous savez qu’un projet de cette envergure n’est pas le fruit d’une seule personne. Même les « starchitects » produisent des projets « laid ».

Laila

Personnellement, je trouve que ce projet est très interessant pour Québec. Le problème avec votre texte est la mention de la Veille Capitale. Effectivement, Québec est vieille. Démographiquement, Ste-foy et le vieux Québec (que j’adore) accueillent plus de retraités que de jeunes professionnels. Rendre une ville moderne et dynamique par des investissements privés comme le Phare c’est ce qui amènera de jeunes travailleurs en ville. Moi et la moitié de mes amis quittont Québec pour Montréal ou Toronto justement parce que nous ne trouvons pas d’emploi à la hauteur de nos ambitions et parce que nous avons envie de vivre dans une ville moderne axé sur l’avenir. Québec a un héritage et plus de 400 ans d’histoire qu’on ne peut lui enlever, mais l’ouest de la ville peut très bien représenter la vision moderne que partagent ses leaders et ses habitants.

Michael

J’adore la ville de Québec, je l’habite depuis ma naissance et maintenant j’étudie en tourisme pour la promouvoir. Je comprend que plusieurs n’aiment pas l’idée, car la ville mise sur son côté historique pour attirer les voyageurs. Le Phare n’y changera rien – le Vieux-Québec reste l’endroit le plus populaire de la Capitale.

Sainte-Foy est autre chose. Oui cela va changer la vue de Québec à partir des ponts, mais c’est ce qui est génial. Une ville qui sait mélanger histoire et modernité, qui sait protéger son patrimoine mais en même temps developpe ses quartiers aux potentiels immenses.

La ville gagne à se faire connaitre sous tous ses aspects. Ce projet amènera beaucoup de positif, j’en suis certain.

Charles Breton

j’etais a Quebec la semaine dernière, le vieux Quebec est un triste no man land. C’est pourtant le cœur et l’âme de Quebec. Développer une ville c’est la faire évoluer sans la trahir. Si il y a une ville en Amérique qui devrait s’inspirer des réussites de certaines villes d’Europe c’est bien Quebec.

Stephanie

Un projet de grande envergure sera édifié dans ta province, quand tu es architecte, c’est une excellente nouvelle pour ta profession. C’est non seulement excellent pour l’économie, c’est aussi l’opportunité pour plusieurs architectes d’acquérir l’expérience liée l’exécution d’une tour, ce qui est assez rare au Québec. En accord ou non avec l’aspect architectural , je ne comprend pas pourquoi les gens se plaignent et critique autant, et ce, en n’amenant aucun propos qui ne soit pas que subjectif. Par ailleurs, j’aimerais bien la voir votre tour… feriez-vous vraiment mieux? Peut-être… mais pour l’instant, je suggère déjà d’apprendre comment ça se fait! Je suis d’accord que ce projet est symbole d’évolution, et que ce soit, réussite ou échec, ça demeure tout de même un pas vers l’avant. Jene sais pas, le discours re-mâcher de l’échelle humaine, de l’échelle de la ville… Peut-être est-il temps d’aller voir ce qui ce dit ailleurs qu’au Québec , sans juger comme l’article le fait (sur La Chine, par exemple). On apprend en faisant, pas en se plaignant… Bref, si les architectes se mobilisent contre ce projet, ils se mobilisent aussi contre leur profession … Car sans politiciens, sans investisseurs privés, … à qui servent les architectes?

Valérie Levée

Ce projet me laisse perplexe et certains commentaires encore plus.
Je ne vois pas de lien systématique entre évolution et hauteur!
Et faut-il penser que seule la hauteur puisse amener de l’investissement privé et de la modernité?
Mais je ne suis pas contre un réaménagement du secteur qui pour le moment ressemble plus à une plaie ouverte qu’à une entrée en ville qui donne envie de s’y arrêter, d’y marcher, voire d’y vivre.
Je me méfie aussi des esquisses qui avec des reflets et des espaces plus verts que verts sont généralement plus belles que la réalité. Il n’y a qu’a voir l’amphithéâtre. Ce n’est pas ça qui va faire la fierté de Québec.

Mathieu Naud

Je suis d’accord avec Mr. Carignan et j’irais même plus loin: cet immeuble est très laid et a l’air totalement  »Cheap ».
On dirait qu’ils ont travaillé pour avoir le pied carré le moins cher sur 65 étages pour tirer un maximum de profit au détriment du design et de la qualité de l’immeuble. Ce qu’on appelle  »les voiles » me fait penser à l’horrible magasin Ameublement Tanguay avec des ornements en plastique gigantesques, gris et or, sur chacun de ses côtés. Deuxièmement, plusieurs aménagements devront être faits pour améliorer la fluidité du transport dans cet artère névralgique de la ville. Enfin, la création soudaine d’un si grand nombre de pieds carrés réservés au commerce déstabilisera la ville qui est en ce moment divisé en 4 pôles et qui peine à remplir ces immeubles récents et moins récents. De plus, ce projet entretiendra un climat de méfiance pour les autres entrepreneurs qui avaient d’autre projets particulièrement pour Ste-Foy et le boulevard Laurier, car on ne peut avoir une trop grande offre de p.c. commercial dans la ville sans risquer d’être pris avec. Les condos… on en parle même pas, c’est évident qu’il y en a trop justement parce que personne ne s’est objecté et on a même favorisé le développement aux quatre coins de la ville. Nous devrons maintenant vivre avec les conséquences de nos décisions, soit des appartements ordinaires qui coûtent le même prix qu’un condo neuf à louer dû à l’excédent de condos et cela ne fait que commencer. Alors, allons-nous laisser un promoteur qui a dû changer le nom de sa compagnie etc. nous faire un Trou Noir sans âme à la tête des ponts? La réponse est oui parce que la majorité semble penser que c’est beau et  »bin correc »  »pis que c po de nos affaires » et que c’est un projet privé… La majorité écoute la Voix et la Poule aux oeufs d’or et vote pour le Parti Libéral de la corruption. C’est ça Québec.

Elise

Stephanie, ton message m’horrifie, et c’est peu dire. Dire que les architectes qui ne s’appuient pas entre eux se mobilisent contre leur profession, c’est comme dire que si les médecins n’appuient pas tous le ministre barrette, ils sont contre leur profession… Et devine quoi, ils le font! Donc je trouve cet argument complètement irrationel. De plus je crois qu’il est vraiment sain et normal de se questionner et de se remettre en questions entre professionnels puisque sans cela il n’y a pas d’évolution. Toutes les vues offertes sont à vol d’oiseau mais qu’en est-il de ce qu’on vit au sol?? Oui un look peut être subjectif mais une chose est certaine ce projet ne répond pas à l’échelle humaine ce qui est un facteur important de l’architecture moderne.

sebastien

De mon côté je ne suis pas contre , je pense que ça feras un site de plus à visiter à Québec un observatoire à la empire statue building pour ceux qui dise que le projet est demesurer je ne crois, pour qu’on endroit attire les gens il faut qu’il soit démesuré, plusieurs c’étaient opposés à la construction de la tour effeil à Paris justement a cause se sa démesure par rapport aux autres bâtiments .

Nathalie Belanger

Je vie à Chicago, mais je connait très bien la ville de Québec.

Voici mon grain de sel:

Ce projet ne devrait pas voir le jour. Oui, d’accord pour un symbole fort, pour célébré l’entrée de la ville. Non pour la surhauteur et l’esthétique. Je suis certaine que beaucoup d’architecte de partout dans la province peuvent concevoir un magifique projet a l’échelle de la ville de Québec et au rafinement que l’on s »attend quand on est une ville du patrimone mondial.

Veuillez noter que les commentaires sont sujets à modération

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *