Quartier des spectacles – "Un concept préliminaire de mobilier urbain"

« Montréal, le 18 mai 2009La firme GPA formée par les designers industriels Charles Godbout et Luc Plante a été retenue en juin 2008, sur invitation, pour la réalisation du concept préliminaire de mobilier urbain du Quartier des spectacles, un projet sous la responsabilité de la société Quartier International de Montréal. S’harmonisant pleinement avec le projet d’aménagement urbain mis de l’avant par les architectes, cette proposition comprend un ensemble d’éléments – sièges, contenant à recyclage, bollard, système de fûts et de lampadaires, etc. – dont la signature audacieuse et originale vise à exprimer de manière unique le caractère festif souhaité pour le Quartier des spectacles et à témoigner de la réputation internationale de ses événements en le dotant d’un mobilier urbain innovateur et de haut calibre.

Charles Godbout et Luc Plante sont heureux de présenter leur concept préliminaire, élaboré en fonction des recommandations et des avis des architectes Daoust Lestage inc., maîtres-d’œuvre du projet. Selon les designers, «les enjeux liés aux multiples utilisations des espaces publics du Quartier des spectacles nous ont amenés à considérer la polyvalence comme un des moteurs de cette proposition de mobilier urbain, dans le but de répondre stratégiquement à la fois aux exigences pointues de la logistique prévue lors des événements extérieurs et au besoin de bien vivre au quotidien dans ce nouvel espace et ce, à l’année longue».

Habiter pleinement le Quartier des spectacles en toute saison

À titre de designers industriels, les deux concepteurs de cette proposition préliminaire avaient à cœur de proposer des éléments de mobilier urbain à l’échelle humaine, d’abord axés sur les besoins des usagers, tout en visant le juste point de rencontre avec l’échelle urbaine et architecturale du projet. Dans un souci de pérennité, les choix spécifiques de matériaux intrinsèquement liés à la stratégie de design ont incité les designers à développer un vocabulaire formel dont le caractère attrayant cache toutefois élégamment de nombreuses solutions sur les plans de la fonction et de la durabilité. Par la présence d’un mobilier urbain stimulant, les designers souhaiteraient contribuer à créer un environnement ayant pour effet d’inciter les Montréalais et les visiteurs à habiter pleinement ce nouvel espace festif. Leur approche conceptuelle prend également en compte la pression qui pourrait être exercée sur ce mobilier urbain en fonction d’une utilisation intensive et parfois déviante (pensons aux graffitis). »

Pour continuer la lecture du communiqué de presse et pour plus d’images…

(Source: Manon Ouimet, GPA design. Crédit images : Godbout Plante associés)

Veuillez noter que les commentaires sont sujets à modération

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *