Marc-André Carignan

 
 

Mégaprojet immobilier à Pierrefonds: exemplaire, vraiment?

Plus j’entends parler du mégaprojet immobilier envisagé dans Pierrefonds-Ouest, plus je me questionne sur les qualités urbanistiques d’un tel développement résidentiel.

Pour vous résumer ce dossier, le maire de Montréal, Denis Coderre, a confirmé vendredi dernier vouloir aller de l’avant avec l’un des plus importants projets de développement immobilier de l’histoire récente de Montréal, celui du secteur de Pierrefonds-Ouest. Au total, près de 6000 logements pourraient y voir le jour d’ici 10 ans sur un site ayant une superficie similaire… au mont Royal!

L’administration Coderre assure que ce futur quartier se bâtirait en harmonie avec l’écosystème du secteur, et va même jusqu’à affirmer que ce projet sera «exemplaire».

Eh bien, n’en déplaise à M. Coderre, c’est bien mal parti.

Tout d’abord, il y a des lacunes flagrantes de transparence dans ce dossier, qui se négocie depuis 10 ans derrière des portes closes, notamment avec des promoteurs qui seraient liés à la mafia. Sans compter qu’un ancien consultant de la Ville, David Cliche, travaille aujourd’hui comme lobbyiste pour certains promoteurs liés à ce développement de Pierrefonds-Ouest. Petit conflit d’intérêt ici…

Autre lacune majeure: l’emplacement du projet. Pourquoi venir bouleverser un écosystème fragile et briser la ceinture verte du Grand Montréal alors qu’il y aurait bien d’autres secteurs de Pierrefonds qui gagneraient à être densifiés? Le communiqué de Projet Montréal sur le sujet résume très bien la situation:

«Le projet Pierrefonds Ouest prévoit détruire un espace naturel de la superficie du mont Royal. Il s’agit de la plus grande destruction de terres agricoles dans la région métropolitaine depuis des décennies. De plus, la construction de plus de près de 6000 unités de logement dans un secteur très mal desservi par le transport en commun ne fera qu’aggraver les problèmes de congestion dans l’Ouest de l’île. Peut-on vraiment imaginer 10 000 nouveaux véhicules sur les autoroutes 20 et 40? […] Il y a un grand potentiel de développement dans le cœur de Pierrefonds; il y a de nombreux terrains vagues et de stationnement qui pourraient être développés en plein centre-ville. C’est d’abord sur ces terrains qu’il faudrait travailler plutôt que de créer une deuxième ville aux abords de l’arrondissement.»

 

Source: cbaird.com

Source: cbaird.com

 

D’ailleurs, lorsque M. Coderre affirme que ce projet sera «exemplaire», il faut se demander par rapport à quoi. Exemplaire par rapport à des secteurs résidentiels de faible densité en banlieue? Peut-être, mais certainement pas aussi exemplaire qu’un quartier à moyenne densité qui permettrait de faire disparaître d’immenses stationnements de centres commerciaux plutôt que des terres agricoles.

Bref, on en vient à se demander si ce mégaprojet mérite vraiment de voir le jour. Chose certaine, il mériterait d’être débattu ouvertement plutôt que derrière des portes closes…

Marc-André Carignan, b.arch.,
Chroniqueur en architecture et design urbain
Kollectif (section D'ici et d'ailleurs)

En savoir plus sur Marc-André

Crédit photo: Marose Photo
Veuillez noter que les commentaires sont sujets à modération

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *