Source :
Ève Cardinal | Spécialiste des communications | Fondation David Suzuki
 

« Le radon est-il dans votre radar? Voyez-y! »

Extrait du communiqué de presse: 

« Le 28 avril 2015

Un rapport de la Fondation David Suzuki somme les gouvernements à intensifier leurs efforts pour atténuer ce gaz cancérigène dans l’air intérieur

Montréal — Santé Canada se doit de renforcer sa ligne directrice au sujet du radon afin de mieux protéger la population canadienne contre ce gaz radioactif, selon un rapport publié aujourd’hui par la Fondation David Suzuki. Naturellement présent dans le sol, le radon peut s’infiltrer et s’accumuler dans les bâtiments, pour ainsi atteindre des concentrations élevées à l’intérieur de ceux-ci. Bien que le Centre international de recherche sur le cancer classe le radon comme étant un cancérogène reconnu chez les humains, moins de la moitié de la population canadienne connaît ce gaz, et une proportion encore moindre sait qu’il pose un risque pour la santé.

« La ligne directrice nationale se doit de protéger la population canadienne de ce danger pour la santé », a déclaré Lisa Gue, chercheuse et analyste principale à la Fondation David Suzuki. « Comment se fait-il que la ligne directrice de Santé Canada tolère une limite de présence de radon deux fois plus élevée que le niveau recommandé par l’Organisation mondiale de la santé? », se questionne-t-elle. »

Pour lire la suite du communiqué de presse et consulter le rapport…

Veuillez noter que les commentaires sont sujets à modération

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *