LAURÉATS – Bourse Phyllis-Lambert Design Montréal 2012 – "Eugénie Manseau + Philippe Carreau (studio Dikini)"

Extrait du communiqué de presse:

« Eugénie Manseau et Philippe Carreau, designers industriels
Lauréats de la bourse Phyllis-Lambert Design Montréal 2012

Montréal, le 22 novembre 2012 – La responsable de la culture, du patrimoine et du design au comité exécutif de la Ville de Montréal, Mme Élaine Ayotte, a décerné aujourd’hui la bourse Phyllis-Lambert Design Montréal à Mme Eugénie Manseau et M. Philippe Carreau du studio Dikini, dans le cadre de la remise des Prix de Montréal pour les arts et la culture. Grâce à cette bourse de 10 000 $, les lauréats auront l’occasion de réaliser un voyage d’études à Séoul où ils analyseront les différentes typologies de mobilier urbain. À leur retour, ils conceptualiseront un prototype basé sur le modèle coréen en intégrant les services adaptés à une ville nord-américaine telle que Montréal.

Projet Intervalles
Eugénie Manseau et Philippe Carreau conçoivent du mobilier urbain qu’ils qualifient « d’objets publics d’intervalles », soit des moments d’attente et d’arrêt qui ponctuent le parcours dans la ville. Ils proposent d’analyser les différents types d’usage de ces objets d’intervalles (abribus, bancs publics, bornes wifi, stationnements de vélo libre-service) à Séoul, ville numérique reconnue pour l’intégration des nouvelles technologies au service des usagers.

Ce voyage d’études leur permettra de se questionner sur l’apport du numérique dans l’espace physique de la ville et sur la désuétude technologique dans un contexte urbain. À la suite de leur recherche, ils conceptualiseront un modèle de typologie publique d’intervalle intégrant les services adaptés à une ville nord-américaine telle que Montréal et faisant usage de l’expérience des villes asiatiques. Le concept élaboré ainsi que les résultats de leur démarche seront diffusés sur un site Web.

À propos des lauréats
Dikini est le projet de Philippe Carreau et d’Eugénie Manseau. Née d’un partage d’idées et d’aspirations, leur collaboration prend forme en 2010 à leur retour à Montréal. Ils s’intéressent à la fois à l’univers domestique et aux objets dans la ville. Ils désirent participer à l’embellissement et à l’amélioration de la vie dans les espaces publics. »

Pour lire la suite du communiqué de presse…

Pour plus d’information…

Pour visiter le site internet de studio Dikini…

(Source: Françoise Lapointe, Bureau du design, Ville de Montréal)

(Photo: Page couverture: « Dimanche », collection de mobilier urbain pour Équiparc (2012). Crédit photo: Adrien Williams)

Veuillez noter que les commentaires sont sujets à modération

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *