Carole Lévesque

Source :
Carole Lévesque
 

Lancement du livre « Finding Room in Beirut: Places of the Everyday »

Annonce :

« Finding Room in Beirut: Places of the Everyday démontre pourquoi il vaut la peine d’explorer ce qu’ont à raconter les quartiers en proie aux grandes rénovations urbaines. À partir du discours entourant le terrain vague, le livre propose que de grandes zones urbaines habitées rencontrent les critères du vague et offrent une position particulière à partir de laquelle construire un regard critique sur la ville contemporaine. Mais contrairement au terrain vague, ces vagues urbains — c’est-à-dire des zones habitées où la propriété foncière est floue et les pratiques informelles, quotidiennes — possèdent de réelles communautés, contiennent des pratiques alternatives et nous enseignent des leçons en attendant leur transformation complète.

À partir d’une documentation photographique et architecturale de Bachoura, un quartier au centre de Beyrouth, Liban, le livre montre comment le vague urbain permet à différentes façons d’habiter de prendre place, des façons qui sont aussi — peut-être même plus — réelles et ancrées dans l’imaginaire de la ville que peuvent l’être celles proposées par les grands développements immobiliers. Construit sur la base de situations trouvées, d’usages improvisés et de récits rencontrés, cette exploration permet d’entrevoir comment la rencontre du réel merveilleux avec l’intrigue, le vague urbain et l’architecture temporaire peut laisser une place pour d’autres voix dans la ville.

où trouver le livre:

Au sujet de l’auteure:
Marcher, photographier, dessiner, documenter : le travail de Carole Lévesque s’investit dans des démarches longues et lentes pour explorer les formes de représentation du territoire urbain, ses temporalités et ses pratiques. À Montréal ou ailleurs, ce sont les lieux délaissés, préservés à l’écart ou en ruine qu’elle préfère arpenter. À travers ses différents projets de recherche-création et son enseignement, ce sont les questions relatives aux transformations urbaines et architecturales qui l’intéressent, particulièrement en regard au détournement, au recyclage des lieux, à la transformation des perceptions et des usages. Installé dans les limites disciplinaires, son travail explore des manières par lesquelles concilier recherche et projet. Elle détient un diplôme en design de l’environnement (UQAM), une maîtrise professionnelle en architecture (UBC) et un doctorat en aménagement, histoire et théorie de l’architecture (UdeM). Elle a enseigné l’architecture à l’Université de Montréal et à l’American University of Beirut avant de joindre l’École de design de l’UQAM en 2012, où elle enseigne la théorie et les pratiques du design. Elle est l’auteure de À propos de l’inutile en architecture (L’Harmattan, 2011) et de Finding Room in Beirut: Places of the Everyday (Punctum Books, 2019). »


En parallèle, vous pouvez visiter jusqu’au 14 avril l’exposition de Carole Lévesque intitulée « La précision du vague » au Centre de Design de L’UQAM…

Veuillez noter que les commentaires sont sujets à modération

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *