IRAC – Le Défi 2030

« Il faut disposer de nouveaux outils pour relever le Défi 2030. Le Wiki du Défi 2030 se veut un lieu d’échanges interactif pour les architectes, ingénieurs, designers et autres, à la recherche de stratégies et de techniques pour améliorer la performance des bâtiments.

L’IRAC a lancé le site dans le cadre du Festival d’architecture 2008 à Fredericton, du 25 au 27 juin 2008.

Ce site « wiki » est un site bilingue configuré pour fournir de l’information technique de pointe et offrir les conseils de pairs sur des approches conceptuelles, des méthodes et des matériaux permettant d’améliorer la performance énergétique. Le site permettra diverses avenues de recherche et l’information évolutive qu’il contiendra saura démontrer que tous les éléments de la performance d’un bâtiment ont un lien avec l’énergie. Cette reconnaissance permettra de promouvoir un plus large éventail d’impératifs environnementaux ou durables qui sont nécessaires à l’atteinte de la neutralité en carbone de tous les bâtiments.

Le site facilitera le dialogue sur toutes les questions relatives à la performance des bâtiments. La science et la performance des matériaux, les sources d’énergie, la conservation et la génération des matériaux; la consommation, la réutilisation et la conservation de l’eau; les impacts des modes de vie, tous ces sujets seront abordés dans la mesure où les membres le souhaiteront. Le site offrira à tous les participants la possibilité d’accroître et d’exploiter leurs connaissances des processus naturels reliés au fonctionnement des bâtiments dans leur microclimat.

Les architectes sont bien placés pour exercer une influence positive sur certains comportements sociaux. Ils sont aptes à concevoir tous les nouveaux projets de construction, d’aménagement ou de rénovations majeures de manière à réduire les émissions et la consommation énergétique tout en améliorant la durabilité, et ce, en respectant les processus naturels et en assurant la cohérence avec les objectifs du Défi 2030.

La réussite du Défi 2030 favorisera la reconceptualisation des bâtiments en tant que producteurs de biens sociaux et environnementaux – énergie, eau et sol non contaminés –et de lieux de vie pour la communauté. Cette approche naturaliste envers les bâtiments est reliée avec les autres ressources, au-delà du défi lui-même. »

Pour plus d’information…

(Source: Dexigner Newsletter)

Veuillez noter que les commentaires sont sujets à modération

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *