Photo :
Courtoisie de "Youth and Work"
 

« NON! aux stages-bénévoles en architecture + Positions de l’Ordre des architectes du Québec et de l’Institut royal d’architecture du Canada »

Pour faire suite et clore mon éditorial de la semaine passée intitulé « Stages-bénévoles en architecture + Position de l’AAPPQ« , voici tel que promis, les positions respectives de l’Ordre des architectes du Québec (OAQ) et de l’Institut royal d’architecture du Canada (IRAC).

À noter que la position de l’IRAC a été adoptée à l’unanimité par tous les membres de son conseil d’administration.

J’aimerais personnellement remercier pour leur précieuse collaboration dans le dossier:

  • Sylvie Perreault, Architecte, Présidente de l’Association des architectes en pratique privée du Québec (AAPPQ)
  • Jacques Bélanger, Architecte, Directeur-général intérimaire de l’Association des architectes en pratique privée du Québec (AAPPQ)
  • Nathalie Dion, Architecte, Présidente de l’Ordre des architectes du Québec (OAQ)
  • Pierre Frisko, Directeur des communications et des affaires publiques, Ordre des architectes du Québec (OAQ)
  • N. Jean-Pierre Pelletier, Architecte, FIRAC, 1er Vice-président / président élu, Institut royal d’architecture du Canada (IRAC)
  • Maria Cook, Gestionnaire, communications et activités de sensibilisation, Institut royal d’architecture du Canada (IRAC)

CONCLUSION: C’est simple et le message est clair, d’un océan à l’autre: rémunérez vos stagiaires-étudiants et stagiaires-gradués SVP!

Martin Houle, architecte
Directeur-fondateur de Kollectif

Extrait de la lettre de l’Ordre des architectes du Québec (OAQ):

« L’Ordre des architectes est favorable à la juste rémunération des professionnels. Cette rémunération est établie en fonction de critères précis indiqués au Code de déontologie des architectes incluant notamment l’ampleur de la commande et de la responsabilité professionnelle assumée. Les stagiaires, futurs architectes, jouent au sein des bureaux un rôle fondamental et constituent le futur de la profession. À ce titre, il importe de les responsabiliser et de les rémunérer en conséquence. L’avenir de la profession n’en sera que meilleur. »

Pour lire la lettre de l’OAQ dans son intégrité…

Pour visiter le site internet de l’OAQ…

Extrait de la lettre de l’Institut royal d’architecture du Canada (IRAC):

« L’Institut royal d’architecture du Canada (IRAC) affirme le droit des stagiaires en architecture d’être rémunérés pour leur travail.

La profession a la responsabilité d’encourager les étudiants et les diplômés en architecture. Une rémunération équitable montre aux jeunes que leur travail est apprécié et reconnaît la contribution qu’ils apportent à un bureau.

La rémunération incite au respect entre les architectes d’aujourd’hui et ceux de la relève. Elle relève de l’éthique de la profession et elle est essentielle.

Les stages non rémunérés sont en contradiction avec la mission de l’IRAC – d’affirmer l’importance de l’architecture et d’aider les architectes à atteindre l’excellence. »

Pour lire la lettre de l’Institut royal d’architecture du Canada (IRAC) dans son intégrité…

Pour visiter le site internet de l’IRAC…

(*) Les propos mentionnés dans la section « éditoriale » de Kollectif n’engagent que son auteur.
(**)
Vous désirez vous aussi publier un éditorial sur Kollectif? Voici les modalités!

(Source photo: Youth and Work)

Veuillez noter que les commentaires sont sujets à modération

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *