Catalogue des Concours Canadiens | Université de Montréal

Source :
Jean-Pierre Chupin, Ph.D., architecte MOAQ | Professeur titulaire à l’École d’architecture | Directeur de la Chaire de recherche sur les concours et les pratiques contemporaines en architecture | Université de Montréal
Photo :
COUPES COMPARATIVES - DE GAUCHE À DROITE: Proposition lauréate d'Atelier TAG / Architecture 49 | Proposition d'EVOQ architecture | Proposition de Provencher Roy + Associés | Proposition d'Affleck de la Riva + Henri Cleinge
 

ÉDITORIAL [Jean-Pierre Chupin] | Concours de l’oratoire Saint-Joseph | « Ascenseur pour l’horizon »

Extrait de l’éditorial de Jean-Pierre Chupin, publié le 13 juin 2018 :

« En traitant d’un espace vacant de 40 mètres de hauteur entre deux dômes, ce programme de concours, aussi rare qu’emblématique en architecture, évoque immanquablement cet autre concours, quasi mythique désormais, pour l’édification du Dôme de la cathédrale Santa Maria del Fiore à Florence. Remporté par le génial Filippo Brunelleschi au milieu du XVe siècle, il inaugura, ni plus ni moins, la consécration du rôle de l’architecte face au maître d’œuvre médiéval. Plus modeste, tant par le budget que par la fonction à la fois spirituelle et lucrative, le concours lancé fin 2017, par l’oratoire Saint-Joseph du Mont-Royal, a choisi le projet de l’équipe Atelier TAG / Architecture 49, laquelle a, semble-t-il, retenu la leçon du maître florentin : il ne suffit pas de résoudre la question constructive, encore faut-il s’attacher à la démontrer avec émerveillement, conviction et pédagogie.

Les miracles de Saint Frère André conduisent toujours de très nombreux pèlerins à gravir les marches de l’oratoire Saint-Joseph, sur le flanc nord-ouest du Mont Royal à Montréal, en un acte de pénitence qui enivre les croyants : tout en inquiétant les spécialistes de l’arthrose et de la chirurgie du genou. En offrant de démultiplier l’expérience à partir du niveau muséal, la direction de l’oratoire ajoutera bientôt une épreuve inattendue, aussi exigeante physiquement que sublime sur le plan architectural. Elle consistera en une circonvolution le long d’une rampe en forme de voile enroulé sur le dôme intérieur, culminant en un accès au lanternon, jusqu’ici interdit, qui offrira un panorama complet sur l’horizon de Montréal.

Quatre équipes ont été appelées à réfléchir sur cette question inédite, quatre regroupements d’architectes et d’ingénieurs en fait, tant le défi se présentait autant sur le plan technique que spatial :

Notons d’emblée que le volet spirituel, de façon contradictoire, a été contourné ou mal compris par les équipes concurrentes. C’est en tout cas ce qui ressort du rapport du jury présidé par le professeur Carlo Carbone de l’UQAM : rapport dont la rédaction, la précision et la transparence sont, à toutes fins pratiques, exemplaires. Si les volets fonctionnel, muséal et intégration de l’ingénierie se sont vus attribués chacun 25% de la note, le volet spirituel se trouvait limité à 15%, guère plus que les 10% attribués au « potentiel d’animation et d’interprétation du concept d’aménagement de l’entre-dôme ». Comment expliquer ce glissement dans la compréhension d’un mandat architectural dont l’objectif se résume, de façon éminemment transcendantale, à une ascension intérieure? Il faut sans doute y voir la marque d’une double nature métaphysique et financière du projet, tant on imagine mal que cette expérience de l’entre-dôme sera aussi gratuite que peut l’être la montée des marches à genoux. « Le jury constate que les 4 prestations ont peu développé le critère spirituel souhaité », jury qui regrette de surcroit que le traitement du « drapé » dans le projet lauréat « ne se traduise pas aussi clairement sur le plan spirituel », tandis qu’il reproche paradoxalement au projet de Provencher Roy un concept qui « repose sur un contrôle de la lumière hors mandat ». On aurait pourtant cru que le travail de la lumière pouvait accompagner spirituellement le pèlerin dans une ascension. »

Pour lire la suite de l’éditorial…

Pour consulter la fiche du concours…


Pour visiter le site internet du Catalogue des Concours Canadiens de l’Université de Montréal…

Veuillez noter que les commentaires sont sujets à modération

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *