Source :
Jean-Pierre Chupin, Ph.D., architecte MOAQ, professeur titulaire à l’École d’architecture de l’Université de Montréal, directeur de la Chaire de recherche sur les concours et les pratiques contemporaines en architecture
Photo :
Perspective de la proposition lauréate de DIALOG, PWL, Beasley and Green (Fee stream winner + people's choice)
 

Éditorial | Concours d’idées « re:CONNECT : Visualizing the Viaducts » : Des idées d’amateurs pour des projets d’experts ?

Extrait de l’éditorial par Olivier Guertin, publié le 2016-03-14 :

« Nourrissant l’ambition de devenir la ville « la plus durable d’ici 2020 », la Ville de Vancouver a organisé en 2011 une série de trois concours d’idée intitulés « re:CONNECT », dont le volet « Visualizing the Viaducts » abordait le remaniement de l’ancien secteur industriel False Creek Flats en interrogeant l’avenir de ses passerelles. Soucieux de considérer la participation citoyenne, ce concours international et ouvert accueillait autant les propositions d’horizons professionnels que celles du grand public.

Le volet « Visualizing the Viaducts » proposait aux concepteurs d’explorer les possibilités d’aménagement futur des viaducs Georgia et Dunsmuir donnant sur la baie English, construits à une époque où la planification urbaine se subordonnait au développement du réseau autoroutier. En ce sens, tout était possible, de la conservation pleine et entière à la table rase. Le sol bitumé et les colosses de béton étant appelés à de nouvelles vocations, la tension entre rupture et continuité était palpable dans la commande. Les organisateurs encourageaient les participants à s’inspirer de six orientations que l’administration de la Ville avait adoptées pour diriger le développement urbain de façon durable, tout en les soumettant aux trois critères d’évaluation suivants : la créativité, le respect des règlements et engagements municipaux, puis la capacité de répondre aux trois paramètres concernant les viaducs que sont la trame urbaine, les usages civiques du sol et les questions de mobilité. Enfin, mentionnons que les participants bénéficiaient d’un peu plus d’un mois pour livrer leur soumission.

Si des questions relatives au développement durable se retrouvaient bel et bien au centre de l’énoncé du concours, il fallait aussi le comprendre comme un segment d’une opération de consultation publique explorant des idées de développement urbain. Mentionnons que simultanément à cette compétition avaient aussi lieu des consultations avec des parties intéressées par l’ouvrage, puis des études indépendantes de conception urbaine relatives aux viaducs. Cette vaste consultation populaire et professionnelle se voyait par la suite relayée par une autre équipe de design urbain développant des propositions. »

Pour lire la suite de l’éditorial…

Pour consulter la fiche de projet du concours « re:CONNECT : Visualizing the Viaducts »…

Pour visiter le site internet du Catalogue des Concours Canadiens…

Veuillez noter que les commentaires sont sujets à modération

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *