Catalogue des Concours Canadiens (CCC)

 

« Concours national de modèles d’habitations (volets 1-2) : un concours monstre de la SCHL et du Conseil canadien de l’Habitation en 1979 »

Extrait de l’éditorial:

« Concours national de modèles d’habitations (volets 1-2) : un concours monstre de la SCHL et du Conseil canadien de l’Habitation en 1979
Concours national de modèles d’habitation 1979 (Shawinigan) / National Housing Design competition 1979 (Shawinigan)

Par Georges Adamczyk (Université de Montréal)

Pour consulter la fiche du concours…

La société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL) fut et demeure un acteur très important du développement des formes de l’aménagement urbain au pays, que ce soit en produisant des recommandations de bonne planification des espaces domestiques, en favorisant le recours à des principes constructifs qui soient sains, économiques et durables, ou encore en stimulant la créativité des promoteurs, des entrepreneurs, des agents municipaux, des urbanistes et des architectes. On doit aussi à la SCHL de nombreuses publications de recherches sociales, techniques et économiques qui ont contribué, au fil du temps, à la culture architecturale canadienne. La revue Habitat, publiée dès la fin des années cinquante jusqu’au milieu des années quatre-vingts, fut un guide éclairant pour les projets d’architecture résidentielle. «La construction à ossature de bois», est un livre qui est réédité régulièrement depuis sa parution en 1967 ; il est vu par beaucoup comme la bible de la construction des maisons au Canada. On pourrait dire qu’il est le Vitruvius Canadian/Us de l’habitation nord-américaine.

Le Concours national de modèles d’habitation lancé par la SCHL et le Conseil canadien de l’habitation en 1979, au moment du deuxième choc pétrolier, s’inscrit dans cette démarche pro active, en axant ses intentions sur la recherche de solutions innovantes qui favorisent la densification du territoire suburbain, qui répondent aux enjeux énergétiques émergents en plus de combiner les exigences de l’accessibilité à un logement individuel avec la nécessité de créer des communautés viables. Quittant son horizon d’action habituel plus spécifique à la maison individuelle, avec ce concours, la SCHL aborde la question du groupement des maisons et celle de l’inclusion d’aménités paysagères et récréatives tout en prenant en compte les contraintes incontournables de la motorisation du territoire des banlieues. En résumé, la question était : comment concevoir des modèles d’habitations qui permettraient de créer un environnement de qualité favorisant le bon voisinage et l’épanouissement de la vie quotidienne des familles ? »

Pour lire la suite de l’éditorial…

Pour consulter le Catalogue des Concours Canadiens…

(Source: Jean-Pierre Chupin, Ph.D., Professeur titulaire, Chaire de recherche sur les concours et les pratiques contemporaines en architecture et Co-directeur scientifique du Laboratoire d’étude de l’architecture potentielle (L.E.A.P) à l’École d’architecture de l’Université de Montréal)

(Image: Mention spéciale par Felice Vaccaro)

 

Veuillez noter que les commentaires sont sujets à modération

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *