Centre Canadien d’Architecture

Source :
Isabelle Huiban | Chef des relations de presse | Centre Canadien d’Architecture
Photo :
Extrait du projet "Le Monolithe" de Sophie Trépanier-Laplante (UdeM, architecture), Jean-Denis Milette (UdeM, architecture) et Camille Lévesque (UQAM, design) | Premier prix de la 22e édition de la Charrette interuniversitaire du Centre Canadien d'Architecture
 

Dévoilement des lauréats de la 22e Charrette interuniversitaire du CCA

Extrait du communiqué de presse :

« Montréal, le 17 novembre 2017 – Intitulée Machines à discorde, la 22e Charrette interuniversitaire a invité les jeunes designers à réinventer la ville en tant que plateforme architecturale collective – un nouveau mécanisme – ouverte au dialogue, à la résistance et aux mouvements sociaux, entre espace physique, médias et technologie. On a demandé aux équipes de voir l’architecture comme un acte provocateur, ouvert, qui agit à différents échelons et constitue tout à la fois le terrain de jeu et l’outil du changement.

Composé d’Ipek Türeli, d’Ajmir Kandola, de Petros Babasikas et de Rebecca Taylor, le jury s’est intéressé aux projets qui ont suggéré des procédés ou moyens tactiques de subvertir ou de reconstruire l’espace social avec originalité. Le jury a surtout recherché les projets qui ont su offrir une forme d’invisibilité protectrice aux gens prenant part à des manifestations ou à des mobilisations en milieu urbain, et su encourager les échanges et le désaccord. Les 3 équipes lauréates, sur 32, ont eu en commun ce désir de vouloir changer radicalement la dynamique de pouvoir dans la société occidentale « démocratique » d’aujourd’hui. »

Le Monolithe, le projet gagnant, y est allé d’un design-fiction: Invasion d’étranges monolithes dans des parlements de partout dans le monde. S’inspirant de tableaux scientifiques, de notes, d’articles de journaux et d’autres éléments narratifs, l’équipe lauréate cette année propose une réalité nouvelle, là où une force inconnue est parvenue à réincorporer l’opinion publique dans les plus hautes instances du pouvoir et des décisions. On y voit des gouvernements si terrifiés par ces objets mystérieux qu’en essayant de s’en débarrasser ils finissent par détruire leurs propres parlements, ce qui n’est pas sans rappeler des films comme 2001: L’Odyssée de l’espace (1968) et L’Arrivée (2016). Quel genre de système décisionnel prendra leur place? La finesse d’esprit et l’ouverture ont été les grandes qualités du projet gagnant, de même que son côté cocasse.

Lauréats :

Premier prix : Le Monolithe
Sophie Trépanier-Laplante (UdeM, architecture), Jean-Denis Milette (UdeM, architecture) et Camille Lévesque (UQAM, design)

Pour consulter le projet…

Deuxième prix : Inflatables for Protest
Laura Azzalini (Concordia, design) et Stacia Kiosses (Concordia, design)

Pour consulter le projet…

Troisième prix: ROOFSCAPES
Rémy Fortin (UdeM, architecture), Maxime Dumas (UdeM, architecture) et Carl Thibault (UdeM, architecture)

Pour consulter le projet… »

Pour lire la suite du communiqué de presse…

Pour consulter tous les projets soumis lors de la charrette…


Pour visiter le site internet du Centre Canadien d’Architecture…

Veuillez noter que les commentaires sont sujets à modération

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *