Source :
Ville de Laval
Photo :
Perspective de la proposition lauréate de Conscience urbaine, de Collectif Escargo et de Petrone Architecture | Courtoisie de la Ville de Laval
 

Dévoilement des lauréats du concours de design pour le secteur Montmorency

Extrait du communiqué de presse :

« Laval, jeudi 3 octobre 2019, 17 h

Lors du dernier conseil municipal, Marc Demers, maire de Laval, a annoncé le lauréat du Concours de design pluridisciplinaire pour le centre-ville. Il s’agit de l’équipe composée de Conscience urbaine, de Collectif Escargo et de Petrone Architecture. Au terme des discussions, le jury a nommé, de façon unanime, vainqueur leur projet, notamment, pour la force de son propos narratif. Leur projet, qui témoigne d’une grande sensibilité, s’inscrit parfaitement dans la vision culturelle du secteur Montmorency Métamorphoses créatives.

« Laval s’affirme comme une leader en matière de développement culturel. Grâce à ce concours, nous pouvons enfin voir la future allure d’un quadrilatère important du centre-ville. Le secteur Montmorency sera dorénavant associé à la création, à l’innovation, à la culture et au savoir », affirme Marc Demers.

Une « machine qui brode » comme inspiration pour forger le cœur de Laval

L’équipe lauréate a proposé une trame narrative mettant en valeur une machine qui brode, à échelle humaine, la dentelle du tissu urbain. À travers cette trame, le concept propose une genèse et un récit. Comme une nouvelle mythologie, la machine amène l’idée que le cœur de Laval ne s’est pas développé au hasard et qu’il n’est pas récent. Au contraire : le cœur de Laval est habité et porteur de culture depuis des temps immémoriaux. « Le concept fait référence à l’identité lavalloise, mais également à son développement, à son avenir. Les citoyens nous ont demandé un centre-ville où ils pourront vivre, socialiser, se divertir, travailler et étudier. C’est ce que nous souhaitons leur offrir », soutient Stéphane Boyer, vice-président du comité exécutif.

Pour l’artiste et la présidente du jury Ayana O’Shun, « le jury a été impressionné par la trame narrative forte qui réunit les citoyens autour d’un projet d’art et de design qui suscite l’imaginaire. Comme Lavalloise résidant au centre-ville, j’ai très hâte de voir ma ville se métamorphoser sous l’impulsion de cette vision. » Le jury décerne également une mention à l’équipe Sans façon et Architecturama et à ses collaborateurs : Balistique, Amery Calvelli et Claude Gosselin. Ensemble, ils ont proposé une approche innovante plaçant le public et les créateurs au cœur de la transformation du secteur. »

Pour lire la suite du communiqué de presse…


Pour visiter le site internet de la Ville de Laval…

Veuillez noter que les commentaires sont sujets à modération

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *