École d'urbanisme et d’architecture de paysage | Université de Montréal

Source :
Margot Lystra, Ph.D. | Professeure adjointe | École d'urbanisme et d'architecture de paysage + Mira Haidar

Dessiner la vitalité : Une conversation avec Claude Cormier, Ron Henderson et Nicole Valois

Annonce :

« Table ronde animée par Margot Lystra

Jeudi 20 février 2020, 12h00 à 13h00
Local 1150 du pavillon de la Faculté de l’aménagement, Université de Montréal

Trois architectes paysagistes échangent sur l’utilisation du dessin pour révéler la vitalité d’un site. La discussion portera sur la notion de vitalité, sur le processus de création, l’utilité du dessin, et la façon dont les concepteurs perçoivent et transmettent la vitalité à travers leurs esquisses.

Claude Cormier, a fondé, en 1995 à Montréal, la firme Claude Cormier et Associés inc., reconnue pour déborder du cadre traditionnel de l’architecture de paysage et pour tisser des liens entre le design urbain, l’art public et l’architecture. Depuis sa création, la firme a travaillé sur des projets d’envergure à Montréal, à Toronto et aux États-Unis et a reçu plus de 90 prix. En 2010, la Graduate School of Design de l’Université Harvard a présenté l’exposition « Erratics », une rétrospective de l’ensemble de l’œuvre de la firme. En 2009, Claude Cormier est reçu Chevalier de l’Ordre national du Québec, la plus haute distinction accordée par le Gouvernement du Québec. Il a été nommé membre de l’Académie royale des arts du Canada en 2015 et a également été présenté, par l’Architectural League de New York, comme une voix émergente pour l’Amérique du Nord. En 2019, il est sélectionné, par les éditions Phaidon Press, parmi les 30 meilleurs architectes paysagistes au monde reconnus pour leur pratique innovante.

Ron Henderson est professeur et directeur du programme d’architecture de paysage et d’urbanisme à l’Illinois Institute of Technology de Chicago. Il a occupé des postes à la Graduate School of Design de l’Université Harvard, à l’Université d’État de Pennsylvanie, à l’Université de Tsinghua à Pékin et à la Rhode Island School of Design. Il est le directeur fondateur de L+A Landscape Architecture, au Rhode Island, Senior Fellow of Garden and Landscape Studies à Dumbarton Oaks, Fellow de la Japan-US Friendship Commission pour les artistes créateurs et membre de l’American Society of Landscape Architects. Une exposition de ses carnets de croquis de fleurs de cerisiers japonais, Sakura Orihon, a été présentée, au printemps 2018, à l’Arboretum national des États-Unis, à Washington, D.C. et réinstallée au printemps 2019. Il est l’auteur de The Gardens of Suzhou, publié en 2013 par Les Presses de l’Université de Pennsylvanie. Il est fréquemment invité comme conférencier sur l’histoire des jardins asiatiques et l’architecture de paysage asiatique contemporaine.

Nicole Valois est architecte paysagiste et professeure à l’École d’architecture de paysage de l’Université de Montréal où elle enseigne la méthodologie et le projet de paysage en milieu urbain. Ses recherches portent sur le patrimoine moderne en architecture de paysage au Canada, la caractérisation et l’évaluation patrimoniale des paysages conçus et des ensembles urbains. Parmi ses réalisations on compte l’étude des valeurs patrimoniales paysagères et architecturales du campus de l’Université de Montréal, l’étude des paysages autoroutiers des entrées de Montréal, l’évolution des paysages du mont Royal, le plan directeur du secteur de la Place Valois et la reconstruction du pont Olmsted sur le mont Royal qui s’est mérité le prix d’excellence de l’AAPQ. En tant qu’experte, elle fait partie de nombreux jurys et comités au sein d’organismes et d’associations dont le Conseil des arts et des lettres du Québec, l’Office de consultation publique de Montréal et l’Association des architectes paysagistes du Québec.

Margot Lystra oriente ses recherches sur la représentation des infrastructures et des grands environnements et plus particulièrement sur la façon dont les pratiques de dessin des XXe et XXIe siècles intègrent les variables liées à la culture des villes, à la nature, à la technologie et aux rapports de pouvoir. Son travail a été publié dans Studies in the History of Gardens and Designed Landscapes, The Journal of Design History, et The Next American City. Elle a enseigné l’histoire de l’architecture et de l’architecture de paysage au département d’architecture de l’Université de Buffalo, à la California Polytechnic State University à San Luis Obispo, à l’Université de Detroit Mercy, ainsi qu’à Cornell. Elle cumule également une expérience professionnelle à titre de designer dans diverses entreprises d’architecture de paysage à San Francisco, notamment chez CMG Landscape Architecture, ainsi qu’au Detroit Collaborative Design Center. »


Pour visiter le site internet de l’École d’urbanisme et d’architecture de paysage de l’Université de Montréal…

Veuillez noter que les commentaires sont sujets à modération

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *