Ordre des architectes du Québec

Source :
Cathy Beauséjour | Conseillère aux communications | Ordre des architectes du Québec
Photo :
Roberto Nickson, Unsplash
 

Déontologie | Télétravail : rester en contrôle

Extrait de l’article :

« Comment gérer les enjeux déontologiques et maintenir de bonnes pratiques quand vos collaborateurs se trouvent à l’extérieur de vos bureaux ?

Alors que le télétravail était déjà bien implanté dans plusieurs firmes, certaines ont dû instaurer des mesures au pied levé afin d’assurer la poursuite de leurs activités dans le contexte du Grand Confinement. Mais en temps normal comme dans des circonstances exceptionnelles, il faut respecter certaines obligations et maintenir les meilleures pratiques. En voici un rappel utile.

Conservez la maîtrise globale de vos projets

Le Code de déontologie prévoit que l’architecte responsable d’un dossier doit s’assurer d’en avoir le contrôle et la maîtrise globale (article 29). L’architecte qui signe et scelle des documents doit aussi s’assurer qu’ils sont complets relativement aux fins qui y sont indiquées. Dans un tel cas, vous devez donc diriger directement le travail, même s’il est effectué à l’extérieur du bureau. Il est important de conserver des traces écrites de cette direction à chacune des étapes du projet : advenant un litige, elles serviront de preuve pour démontrer que vous avez respecté vos obligations en ce qui a trait à la maîtrise globale. Notez que la vérification des plans et devis réalisée après coup ne répond pas aux exigences déontologiques à cet égard.

Adaptez la direction

Quant aux moyens à mettre en œuvre pour assurer une direction adéquate, ils sont à la discrétion de l’architecte : à distance, cela peut se traduire entre autres par des rencontres virtuelles régulières, l’échange de documents ou l’utilisation d’outils collaboratifs. Bien que le marché foisonne de tels outils, faites preuve de vigilance et informez-vous sur la sécurité avant d’en adopter un. Favorisez les outils hébergés sur des serveurs canadiens afin de pouvoir recourir à la même autorité territoriale en cas de faille. N’hésitez pas à vous adresser à des conseillers en technologies de l’information quand vient le temps de comparer et d’implanter de nouveaux outils : ils sont vos meilleurs alliés ! »

Pour lire la suite de l’article…


Pour visiter le site internet de l’Ordre des architectes du Québec…

Veuillez noter que les commentaires sont sujets à modération

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *