Marc-André Carignan

 
 

De superbes écoles, il y en a au Québec!

Les bonnes nouvelles concernant l’architecture de nos écoles au Québec se font plutôt discrètes ces derniers temps. 

Moisissures, élèves relocalisés, surpeuplement, conceptions douteuses, bunkers bétonnés issus des années 1960… Le portrait est loin d’être rose aux quatre coins de la province.

Mais heureusement, les écoles aux couleurs vives, lumineuses et bien réfléchies se multiplient peu à peu. Et il était temps.

Comme je le mentionnais cette semaine dans ma chronique du Journal Métro, l’environnement d’apprentissage d’un étudiant est tributaire à sa réussite sur les bancs d’écoles. Plusieurs études, dont une de l’Université de Salford au Royaume-Uni, concluent que la quantité de lumière naturelle en classe, les niveaux de bruit environnants, les couleurs utilisées, la température ambiante et la qualité de l’air sont tous des facteurs déterminants pour améliorer le rendement des élèves.

Ces études démontrent concrètement le pouvoir de l’architecture sur notre qualité de vie et notre productivité au quotidien. C’est à se demander pourquoi le ministère de l’Éducation a sous-estimé cette importante variable dans sa réforme scolaire des quinze dernières années, qui se sera finalement soldée par un échec. N’aurait-on pas pu miser sur l’architecture de nos écoles avant de chambouler de A à Z le parcours scolaire de nos enfants?

Mais bon, on ne peut réécrire le passé. Regardons plutôt vers l’avenir et inspirons-nous des bons exemples québécois.

Mon plus récent coup de cœur en matière d’architecture scolaire revient à BBBL Architectes et Bergeron Thouin pour l’école primaire Sans-Frontières à Saint-Jérôme. Sa chaleureuse structure de bois et l’abondance de lumière naturelle séduisent au premier coup d’œil.

 

École primaire Sans-Frontières  / Photo: Stéphane Brügger

École primaire Sans-Frontières / Photo: Stéphane Brügger

École primaire Sans-Frontières  / Photo: Stéphane Brügger

École primaire Sans-Frontières / Photo: Stéphane Brügger

École primaire Sans-Frontières  / Photo: Stéphane Brügger

École primaire Sans-Frontières / Photo: Stéphane Brügger

École primaire Sans-Frontières  / Photo: Stéphane Brügger

École primaire Sans-Frontières / Photo: Stéphane Brügger

École primaire Sans-Frontières  / Photo: Stéphane Brügger

École primaire Sans-Frontières / Photo: Stéphane Brügger

 

Autre coup de cœur signé BBBL Architectes et Yves Woodrough Architectes: l’école primaire de l’Espace-Couleurs à Terrebonne. La signature du lieu repose sur des couleurs vives, la lumière naturelle et les connexions visuelles entre les divers espaces de l’établissement.

 

École primaire de l’Espace-Couleurs / Photo: Stéphane Brügger

École primaire de l’Espace-Couleurs / Photo: Stéphane Brügger

École primaire de l’Espace-Couleurs / Photo: Stéphane Brügger

École primaire de l’Espace-Couleurs / Photo: Stéphane Brügger

École primaire de l’Espace-Couleurs / Photo: Stéphane Brügger

École primaire de l’Espace-Couleurs / Photo: Stéphane Brügger

École primaire de l’Espace-Couleurs / Photo: Stéphane Brügger

École primaire de l’Espace-Couleurs / Photo: Stéphane Brügger

 

Réalisation intéressante du côté de Boischatel: l’école primaire Boréal de ONICO architecture et CCM2 Architectes. En plus de son architecture colorée et de l’abondance de lumière naturelle, l’école comprend un système de géothermie pour le chauffage en hiver et un apport de fraîcheur en été, ainsi qu’un mur solaire servant au préchauffage de l’air.

 

École primaire Boréal / Photo: Stéphane Groleau + Dave Tremblay

École primaire Boréal / Photo: Stéphane Groleau + Dave Tremblay

École primaire Boréal / Photo: Stéphane Groleau + Dave Tremblay

École primaire Boréal / Photo: Stéphane Groleau + Dave Tremblay

École primaire Boréal / Photo: Stéphane Groleau + Dave Tremblay

École primaire Boréal / Photo: Stéphane Groleau + Dave Tremblay

École primaire Boréal / Photo: Stéphane Groleau + Dave Tremblay

École primaire Boréal / Photo: Stéphane Groleau + Dave Tremblay

École primaire Boréal / Photo: Stéphane Groleau + Dave Tremblay

École primaire Boréal / Photo: Stéphane Groleau + Dave Tremblay

 

Je dois également souligner la réussite de cet agrandissement de l’école Barclay signé NFOE, qui vient tout juste de se mériter une distinction au Grand Prix du Design.

 

Agrandissement De L’École Barclay / Photo: Charles-Lanteigne

Agrandissement De L’École Barclay / Photo: Charles-Lanteigne

Agrandissement De L’École Barclay / Photo: Charles Lanteigne

Agrandissement De L’École Barclay / Photo: Charles Lanteigne

Agrandissement De L’École Barclay / Photo: Maxime Pion

Agrandissement De L’École Barclay / Photo: Maxime Pion

 

Avez-vous d’autres réalisations inspirantes à me soumettre?

Marc-André Carignan, b.arch.,
Chroniqueur en architecture et design urbain
Kollectif (section D'ici et d'ailleurs)

En savoir plus sur Marc-André

Crédit photo: Marose Photo

Commentaires

Nathalie lessard

Bonjour,
Je m’intéresse énormément à la chronique publiée ci-haut, d’autant plus que je suis instigatrice d’un projet de garderie à vocation sportive. Je sors de l’ordinaire avec mon projet qui diffère dès garderies conventionnelles.Bien sûre, je désire que l’architecture, ainsi que le design de ma bâtisse,soit à la hauteur de mon projet haut en couleurs. Je vous contact en espérant avoir un coup de main de votre part pour me mettre en contact avec des gens talentueux qui pourrait être intéresser à défier les limites du milieu des garderies.
Merci de votre soutiens
Nathalie Lessard

Evelyne Boulanger

Bonjour Mme Lessard,
Je trouve votre initiative très intéressante et vous souhaite la meilleure des chances. Je me permets quand même de vous souligner que la qualité de votre français est scandaleuse. 5 fautes d’orthographe en 4 lignes. J’espère vivement que votre apport à la garderie sportive se limite à l’élaboration du projet et non à l’éducation des enfants qui la fréquenteront…
Félicitation à M. Carignan et surtout, à nos talentueux architectes!

Émilie Labrecque

Bonjour Mme Lessard,
Nous sommes une firme de Québec qui avons fait quelques garderies. Votre projet semble hors du commun et nous serions heureux de repousser ces limites avec vous!
N’hésitez pas à prendre contact avec nous. Au plaisir.

Véronique

Ces écoles sont superbes et inspirantes! Je n’ai pas de mal à croire que c’est un investissement qui rapporte en terme d’ambiance et de motivation des personnes qui les fréquentent.

Sur le même thème la nouvelle École primaire de Monnoir à Marieville est un beau projet qui mérite d’être connu!

Anne de Varennes

Bonjour,

Vous devriez aller jeter un œil à l’école du Harfang-des-Neiges, à Stoneham, Québec. Le nouveau pavillon a été inauguré l’an dernier et il est vraiment beau et intéressant. Il faudrait aller aussi dans les contraires et montrer les classes et écoles non-entretenues…. Un contraste qui serait le bienvenue.

Manon

Je crois aussi aux belles écoles propres dans un environnement serein. Maintenant, allons plus loin. À quand les toits verts, les villes vertes ?

Lyne Boivin

Si vous êtes intéressé par les centres de formation professionnelle, je vous suggère fortement d’aller visiter le Centre de formation des Nouvelles Technologies de Ste-Thérese. Son architecture est impressionnante et unique en son genre.
Merci!

Annie Malo

Je m’intéresse grandement à l’architecture des écoles ayant commencé un baccalauréat en architecture et bifurqué ensuite en éducation. Toutefois, une visite sur les lieux s’impose avant de conclure à la réussite des projets architecturaux. Comment les usagers, dont les élèves avant tout, occupent les lieux. Ont-ils été conçus pour eux ou pour être intéressants sur le plan architectural? De belles grandes salles colorées et éclairées ne changent rien à une pédagogie traditionnelle… Toutefois, tous ces projets sont vraiment beaucoup plus intéressants que les écoles que je visite à Montréal. Cependant, il ne faut pas crier victoire trop rapidement parce que les espaces font de belles photos. La fonction est plus importante que la forme en ce qui concerne l’éducation.

B.

Pour la transformation de bunker scolaire, le Pavillon Decelles des HEC est une véritable réussite, tout en demeurant respectueuse de ces architectures de béton.

Manuelle

Vous devriez jeter un oeil sur l’école primaire DuBoisé à Sept-Iles :)

Maryse

J’ai travaillé à l’école Sans-Frontières de St-Jérôme. C’est une très belle école, mais comme orthophoniste, je déplore que l’acoustique n’ait pas été au coeur des préoccupations. La géothermie produit un bruit de fond nuisible à l’écoute en classe et la réverbération est tellement importante dans la salle polyvalente (dîner et service de garde) : ça crée une cacophonie épuisante pour le personnel, imaginez pour les enfants!

Becca d

Bonjours, malgré mon âge,
Je vous certifie que cette  » magnifique  » École , l’école sans-frontière
N’est certainement pas comme sur les photos.
Cette École ne nous fait pas sentir libre et plein d’énergie.
Il n’y a presque rien à l’extérieur dans la cours d’école.
Les élèves sont sévèrement punis pour des résons inexistante..
cette École est belle oui,
Mais le budget a été avec la constitution, Pas avec le personnelle

Veuillez noter que les commentaires sont sujets à modération

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *