kollectif

 
 

Coup de pelle – "Transformation de l'église Notre-Dame-de-Fatima à Jonquière"

Dans ce cas-ci, une image vaut VRAIMENT mille mots…

Comment décrire ce projet de conversion… :-/

Un exemple de modernité du passé devient aujourd’hui un exemple de consternation…

Pour plus d’information sur l’église originale…

Pour plus d’information sur le projet de conversion…

(Source: Mackenzie Admettre)

Marc-André Carignan, b.arch.,
Chroniqueur en architecture et design urbain
Kollectif (section D'ici et d'ailleurs)

En savoir plus sur Marc-André

Crédit photo: Marose Photo

Commentaires

Guy Paquet

Je pense n’avoir jamais rien vu d’aussi insensible à l’environnement bâti existant. Existe-t-il un quelconque comité pour lutter contre la réalisation de cette horreur dans sa forme actuelle ?

Richard Lafontaine

DOCOMOMO Québec, basé à l’UQAM, et le Conseil des monuments et sites du Québec, basé à Québec. La direction régionale du ministère de la Culture au Saguenay-Lac-Saint-Jean a mis un ‘tag’ patrimonial sur cette église, à défaut de l’avoir classé, enfin il me semble. M. Luc Noppen de l’Institut du patrimoine à l’UQAM est davantage au courant. En date de 2007, il y avait un panneau à l’entrée qui célébrait l’importance de son architecture.

admin

Sad part is Phil, it’s pretty damn serious… You see the white angled portion at the left of the photo? That’s the church in the background…

Marty

philippe Nolet

J’hallucine! Une des plus belles églises modernes du Québec. Pourrait-on imaginer pareil destin à la Chapelle de Ronchamp? Non.

Merci d’avoir partagé.

David DUVAL

Je rêve !!! C’est une blague ???

Un architecte de Marseille, un amoureux de Québec et de son histoire…

S. Miller

Oh my god this is an abomination! I grew up near this amazing architectural wonder and I’m literally feeling sick looking at these images. How could this be allowed to happen? I would honestly rather that it had been imploded and gone down in a blaze of glory than this humiliating mess. I weep for what was…

Lorraine Gagnon Fortin, Baie-Comeau, Québec

C’est une aberration! Jusqu’ou va aller l’appât du gain chez certains promoteurs. La population devrait se manifester et descendre dans la rue pour crier haut et fort. Que l’église ne puisse avoir trouvé un moyen de s’auto-financer, que les anciens marguillers n’aient pu faire autrement que de recommander sa fermeture ou sa vente considérant la désertion des fidèles, ça se comprend toutefois sans pour autant approuver cette décision mais, il y a une certaine décence qui doit être un minimum à observer quand on veut donner une seconde vocation à une église.

Veuillez noter que les commentaires sont sujets à modération

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *