Conférence – Observatoire SITQ de l'Université de Montréal – Thomas Werquin: "Les grands projets urbains comme réponse au déclin des villes industrielles"

20080229-sitq-a.jpg« Avec la disparition de l’industrie sur laquelle elles s’étaient développées, Lille et Bilbao ont perdu dans les années 1980 toute attractivité et semblaient condamnées à voir fuir leurs travailleurs vers d’autres villes plus attractives.

Pour enrayer ce déclin, les acteurs publics ont investi massivement dans des projets urbains très ambitieux qui avaient deux grands objectifs: créer les conditions favorables à l’installation de nouvelles activités économiques et casser l’image de la ville déclinante, pour imposer une image moderne. Pour y parvenir, les villes ont mobilisé les plus grands architectes: César Pelli, Rem Koolhaas, Jean Nouvel, Norman Foster, Frank O. Gehry ou encore Christian de Portzamparc, qui ont construit des musées, des bureaux, des logements ou encore des stations de métro.

Alors que les contextes économiques de ces deux villes étaient très favorables et que le déclin paraissait inévitable, comment ces grands projets ont-ils réussi à attirer les investisseurs privés? »

Conférence de Thomas Werquin, Chercheur post-doctoral, Observatoire SITQ du développement urbain et immobilier. À l’amphithéâtre Hydro-Québec (local 1120) de la Faculté d’aménagement de l’Université de Montréal le mardi 11 mars prochain à 17h.

Pour plus d’information…

(Source: Daniel-Joseph Chapdelaine)

Commentaires

Paul Béland

Enfin un p’tit coup d’aiguille dans la baloune gonflée par les membres de la secte de Richard Florida.

Espérons que les floridiens influents comme Simon Breault, le grand maire (Gérald Tremblay) et le petit maire (Ben Labonté)sauront écouter.

C’est particulièrement alors que l’élite montréalaise revient du junket new-yorkais organisé par l’OSM et la mafia immobilière qui lui est associée.

merci…

même si la SITQ n’a pas toujours eu un comportement exemplaire…

Veuillez noter que les commentaires sont sujets à modération

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *