École d’architecture | Université de Montréal

Source :
Agnès Anger | Agente de communication | École d’architecture de l'Université de Montréal

Conférence de Marianne F. Potvin | Quand le camp ne suffit plus : Théories et pratiques d’urbanisme humanitaire

Annonce : 

« Conférence publique offerte en ligne mardi le 15 septembre de 17h30 à 18h30

Marianne F. Potvin, chercheuse postdoctorale, Université de Pennsylvanie

Quand le camp ne suffit plus : Théories et pratiques d’urbanisme humanitaire

Au cours de la dernière décennie, conflits, désastres et migrations forcées ont engendré une reconfiguration drastique des espaces de refuge à l’échelle planétaire. Et pourtant, l’étude de la production des espaces dits «humanitaires» s’est jusqu’ici concentrée uniquement sur l’espace des camps (camps de réfugiés, ou autres zones humanitaires circonscrites). Ce cadre de référence demeure néanmoins trop restreint pour comprendre les processus d’aménagement du territoire par le biais de l’action humanitaire dans toute leur complexité et toute leur ampleur. Cette conférence portera sur le sujet de l’urbanisme humanitaire comme outil d’analyse de l’intégration de l’architecture et de l’urbanisme aux mandats humanitaires, et interrogera les idées reçues quant aux processus de reconstruction post-conflit. S’appuyant sur des théories critiques d’urbanisme et d’architecture, incluant des approches féministes et postcoloniales, cette conférence établira une chronologie de l’urbanisme humanitaire depuis les années 1960 jusqu’à aujourd’hui, prenant en compte diverses pratiques et politiques d’aménagement du territoire au sein d’organisations humanitaires telles que le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR) et le Comité International de la Croix-Rouge (CICR).

Marianne F. Potvin, M.Arch., Ph.D., est architecte de formation et chercheuse en histoire et théorie urbaine et études internationales. Après avoir terminé ses études d’architecture à l’Université de Montréal (2003), elle travaille au Darfour, en Afghanistan et en Iraq au sein d’organismes humanitaires non-gouvernementaux, notamment le Comité International de la Croix-Rouge (CICR). Elle poursuit ensuite des études en design, histoire et théorie urbaine, et sociologie des techniques (STS) à l’Université Harvard, où elle obtient son doctorat en 2019. Elle a occupé des postes de chercheuse en résidence et d’enseignante à l’Université de Pennsylvanie (2019-2020) et à l’Université Harvard (2015-2019). Ses recherches portent sur l’urbanisation en temps de crise, et sur intégration des pratiques spatiales et technologiques aux mandats et activités de grands organismes humanitaires.

Marianne F. Potvin est professeure invitée au premier volet de l’atelier triptyque du trimestre d’automne.


La conférence sera diffusée via Facebook Live au https://www.facebook.com/Architecture.UdeM

Vous n’avez pas besoin d’un compte Facebook pour vous joindre à nous.

Au plaisir de vous retrouver virtuellement! »


Pour visiter le site internet de l’École d’architecture de l’Université de Montréal…

Veuillez noter que les commentaires sont sujets à modération

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *