Marc-André Carignan

 
 

Cet édifice du Village gai risque de disparaître

Si vous êtes le moindrement familier avec le Village gai de Montréal, vous reconnaîtrez probablement l’édifice ci-dessous, situé à l’intersection des rues Champlain et Sainte-Catherine Est.

 

Crédit: Marc-André Carignan

Crédit: Marc-André Carignan

Source: Google

Source: Google

 

Ce dernier, baptisé le Complexe Bourbon, a accueilli à travers le temps plusieurs restaurants (dont le Club-Sandwich, un des restos les plus achalandés du quartier à une certaine époque), des bars (La Track, Le Tools…) et une auberge. Il aura même servi de plateau de télévision pour diverses émissions.

Mais depuis plusieurs mois, ce complexe de quatre étages est déserté. Il a pourtant été acheté par un investisseur étranger en août dernier, mais rien ne laisse présager de nouveaux locataires prochainement.

En fait, selon une source liée de très près au dossier, l’édifice pourrait disparaître du paysage urbain.

«Toutes les options sont sur la table, m’a-t-on confié. Aucune décision n’a été prise, mais l’édifice est en mauvais état et il y aurait beaucoup de travaux à faire. Le rénover coûterait plus cher que de le démolir et de construire autre chose.»

L’option de la démolition est donc privilégiée par le nouveau propriétaire, qui se cache derrière le nom de INVESTISSEMENTS MSC CANADA INC. Malgré plusieurs coups de téléphone, impossible de le retracer pour en discuter.

Ceci dit, serait-ce une perte pour Montréal sur le plan patrimonial?

Pour en avoir discuté avec quelques experts dans le domaine, la valeur du complexe ne réside pas nécessairement dans son architecture, qui a fait l’objet de plusieurs modifications plus ou moins réussies ces dernières décennies. Son intérêt porte davantage sur la diversité de ses façades commerciales, qui créent une signature distinctive à l’artère. La construction d’un nouvel immeuble générique d’un bout à l’autre du terrain pourrait venir briser cette typologie.

 

Source: Google

Source: Google

 

Sans oublier que le complexe a également une valeur historique significative liée au développement du Village gai, comme le résume bien cet article du magazine Fugues: Le Complexe Bourbon forcé de fermer ses portes.

Qu’en pensez-vous? Serait-ce une perte pour le Village? Avez-vous des souvenirs associés à ce bâtiment?

Marc-André Carignan, b.arch.,
Chroniqueur en architecture et design urbain
Kollectif (section D'ici et d'ailleurs)

En savoir plus sur Marc-André

Crédit photo: Marose Photo

Commentaires

David Champagne

Construire un/des commerce/s à l’architecture rétro serait fantastique…. mais ce sera probablement ENCORE des condos…!

martial giraud

j ai de bons souvenirs de cette édifice…..n est t il pas protégé par le

patrimoine….detruit pour y mettre quoi?…

Lucie

En fait, l’édifice est « éclaté », un assemblage disparate un peu, et c’est ce qui fait son charme. Ils vont probablement faire un gros bloc carré sans âme pour le remplacer. Ce sera une perte d’âme.

kelly strauss

Owner is in Tel Aviv. A good sit-on investiment just pay the taxes.

Marc-André Carignan

Mes recherches me dirigent plutôt vers un homme lié aux Émirats arabes unis, souvent de passage à Montréal. Mais aucun retour de sa part pour confirmer mes informations.

Yannick lavoie

je trouve ca dommage car jaimais bien aller a cet endroit! Jespere que ca va pas etre des foutu condo encore qui von prendre la place !!!

François Dufaux

un autre bâtiment vidé de ses occupants dont la survie dépend d’un nouvel usage; comme une église? L’envergure du « complexe » était à la mesure des revenus de ses anciens propriétaires; les nouveaux n’ont pas les mêmes ressources. Pourquoi? Le village se vide? Les propriétaires n’ont plus autant de capital? On dit que l’immeuble serait en mauvais état; est-ce que la construction a préféré donner de l’impression que de choisir la substance du contenu et de la forme? Je ne suis pas sûr que c’est l’architecture qui mérite d’être conservée pour ses vanités formelles. Quant à la dimension sociale; le village a 30 ans, c,est peu dans l’histoire de Montréal pour être monumentalisé

Jean Pelletier

Patrimoine ? Si on est capable de détruire le Ouimetoscope, la plus ancienne salle de cinéma au Québec construite en 1906 et qui était toujours existante, je ne vois pas comment on pourrait sauver un complexe commercial sans réelle valeur culturelle. De toute façon, au Québec, on valorise peu le patrimoine architectural et urbain…

Sylvie

Avez vous fait une recherche avec MSC les cargos au niveau de la navigation je ne serais pas surprise que ce serait une de leur branche. J’y suis allée plusieurs fois il y a une vingtaine d’année la dernière fois remonte à environ cinq ans je trouverais ça vraiment triste de voir partir cette édifice.

Marc-André Carignan

Oui, mais on me dit chez MSC qu’il n’y a aucun lien entre ces deux entreprises.

marcel

Une triste perte si tel est le cas..….le village fond comme neige au soleil, important de conserver au Québec un quartier gay fort,de qualités et respectables, a l image des femmes et des hommes gay et de leurs familles, alors sauvons non seulement cette édifice mais embellisons ce quartier.

Denis Bédard

C’est l’édifice le plus laid de Montrėal. Le démolir serait la meilleure dėcision. Lorsqu’il a été construit, il n’y a jamais eu de respect de l’environnement immédiat. Il n’y a rien de montréalais dans cet édifice, rien de significatif. N’importe quoi à la place de cet édifice sera mieux, la nouvelle construction devra respecter le plan d’urbanisme.

Dave

je trouve ca deplorade qu’il sois détruit pour le night life gay , y’a une longue histoire derriere ça et beaucoup de chose ratacher a ca , des années de souvenir pour beaucoup de gens depuis les année 90
ca serai dommage qu’il sois rasé

toutefois l’autre coté , un administrateur pret-nom au Québec , SOHMER, DAVID H. AS PRÊT-NOM , 1000-1255 RUE Peel Montreal Québec H3B2T9 Canada et un acheteur qui a adresse civique : A91 Beverley Hills Alrayan Compound, Alrayan St. Doha , Qatar , je me demande bien ce que ca risque de donner comme resultat !
je sais pas trop mais selon moi en tant que citoyen , pas sure de ce que ca peu donner .. ca reste à voir ….

Luc Charbonneau

Il y aurait un grand potentiel avec cet édifice. Cela nécessiterait une bonne rénovation, mais je ne souviens des moments passés à cet endroit. Doit on toujours détruire et transformer en condo? N’y a-t-il pas trop de condos à Montréal?!?!!

Je crois personnellement que de le transformer en bar à cocktail, un cabaret, un resto pub… Si j’avais de l’argent j’aurais beaucoup d’idées, mais hélas l’argent me manque 😉

sonja Matschuck

Que dit la ville a ce sujet. Si l’edifice est un patrimoine historique, il faut plaider sa cause aux authorites municipales et provinciales.
Tellement de bons souvenirs a cet endroit, ce serait dommage de le voir detruit.

Arados

C’est triste mais il faut voir la réalité comme il faut, l’édifice était ignoré par les anciens propriétaires pour plusieurs années, aucune maintenance, la raison qui a ramené l’édifice a cette situation terrible.
La rénovation pourrait dépasser le prix de l’édifice, dans ce cas ils n’ont pas d »autre choix que la vente,.
C’est normal qu’il y a toujours des acheteurs, je ne penses pas que le nouveau propriétaire est caché, c’est sur qu’il a une compagnie légale enregistré au registre des entreprises du Québec, le gouvernement sait c’est qui le propriétaire.
En plus l’édifice a été construit avec des bricks contaminés, ces bricks venaient d’une autre édifice qui a été brulé….ou est ce qu’il est le contrôle???? Qui est responsable???

Stéphanie

Je suis d’avis qu’il serait vraiment dommage de démolir ce bâtiment. Il fait parti de notre histoire, même s’il n’est pas réellement considéré comme patrimonial. Pourquoi faut-il toujours ne penser qu’à l’argent? Si nous aurions détruit tous les immeubles anciens sur le plateau, dans rosemont, le vieux montreal, etc. à quoi ressemblerait Montréal aujourd’hui? Les immeubles anciens rénovés dans les règles de l’art sont assurement les plus beaux et… ceux qui valent le plus cher en bout de ligne. Pour ceux qui aime l’argent, une bonne renovation est souvent beaucoup plus payant lors de la revente que démolir et tout refaire à neuf… souvent avec moins de qualité.

Robert Beauchamp

Comme tous les lieux du Village, pour qui l’a fréquenté pendant de nombreuses années, cet édifice renferme pleins de souvenirs. Mais de là à vouloir le sauver pour sa richesse patrimoniale, il y a un pas. C’est et cela a toujours une pure horreur, résultat de la mégalomanie et du manque de goût et de culture architecturale de son créateur. N’est pas donné à tout le monde de bâtir pour la postérité. Espérons tout simplement que l’édifice ne reste pas en rade pendant de longues années, comme l’ancien cinéma au coin de Papineau et Ste-Catherine et qu’un entrepreneur allumé voit le potentiel du quartier et y construise un édifice à la facture architecturale innovante et à vocation mixte résidentiel, hôtelier et commercial, ce qui favoriserait une effervescence naturelle à ce bout de quartier. Si la Ville se dotait d’un organisme de planification architecturale, cela permettrait d’éviter la construction d’une autre horreur, évidememnt.

nicolas gilbert

pour moi, cet édifice n’est vraiment pas joli. il ne s’harmonise pas du tout avec l’architecture du quartier. Même si j’ai fréquenté cet endroit, j’aimerais qu’il soit remplacé par un bâtiment au design avant gardiste et sobre pour faire honneur à Montréal avec de son statut : Montréal ville design de l’Unesco. On droit oser plus !

Daniel T.

c Dommage…. Ça fait mal au cœur de voir cet endroit fermer. C est pour moi comme un emblème. Du Village qui s’en va… Mais que veux tu …..c’est l’histoire de la vie gay de Montréal qui poursuit son cours. Le village n’est plus ce qu’il était, en fait on devrait se poser la question : « en 2015 , l’île Village comme getho a-t-il encore sa nécessité? »

perie valerie

Bonjour,
A priori l’équipe du nouveau projet s’organise. Investissement MSC Canada Inc est à la recherche de son nouveau directeur de la construction via placement en ligne d’Emploi Québec!
Il reste juste à postuler pour ceux qui se sentent le courage !

Sylvain Bazinet

À ma connaissance, feu monsieur Chamberland ne respectait pas les règles de la construction. Je me rappelle aussi que la section est du bâtiment abritait une maison de 3 étages classée patrimoniale jusqu’à ce qu’un incendie opportun la rase, ce qui lui a permis de continuer son projet. Il n’y a rien dans cet édifice qui rappelle l’architecture traditionnelle de Montréal.

Veuillez noter que les commentaires sont sujets à modération

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *