kollectif
Concours

 
 

Catalogue des Concours Canadiens – Octobre 2010 – "Le concours du Nouveau Planétarium de Montréal" par Carmela Cucuzzella

« Le Nouveau Planétarium de Montréal: Etoiles en sous sol

Rares sont les opportunités de concevoir un nouveau planétarium, immenses et multiples sont les réponses possibles à un programme qui n’est pas seulement technique. Les 5 projets finalistes du concours pour le nouveau planétarium de Montréal, sélectionnés par un jury de 10 personnes, sont autant de réponses. De la référence aux trous noirs jusqu’aux dispositifs écologiques, des cartes du ciel, en passant des structures angulaires ou des enveloppes épidermiques, chacun projette sa vision d’une expérience immersive à la fois éducative, divertissante, culturelle et émouvante.

Quatre fois plus grand que le Planétarium de Montréal de 1966, celui-ci accueillera non pas un, mais deux théâtres des étoiles à la fine pointe de la technologie. Les résultats du concours ont été remarquables, les deux phases ayant favorisé le développement d’idées couvrant un large spectre. Les projets proposés par les 62 équipes provenaient principalement du Québec, mais aussi d’Allemagne, de Chine, des États-Unis, de France et d’Italie.

Étant donnée l’emphase mise sur la dimension écologique, et plus spécifiquement sur la norme LEED lors de ce concours, on peut se demander si l’on a vraiment accordé la place nécessaire à l’innovation architecturale. Le projet lauréat, presque entièrement disposé en sous-sol n’offre comme seules composantes visibles depuis la rue ces cônes télescopiques logeant les théâtres et symbolisant ouvertement des instruments d’observation. Logique et pertinente, l’analogie du télescope reste cependant un peu conservatrice. Il reste que le nouveau planétarium offrira une oasis verte au sein du paysage bétonné du Parc Olympique et rencontrera les plus hauts standards en matière d’architecture écologique en remplissant les exigences de la certification LEED Platine. Quels compromis a-t-on fait pour que cette certification LEED de haut niveau soit atteinte, l’histoire le dira. En tant que seul établissement francophone de ce type en Amérique du Nord et Montréal étant la première ville canadienne ayant ouvert un planétarium public, le projet gagnant n’aura d’autre choix que de bien remplir sa mission éducative et scientifique.

Le planétarium actuel, situé aux abords du Vieux-Montréal, fut inauguré en 1966 soit avec un an d’avance sur la date prévue en coïncidence avec l’ouverture de l’Exposition Universelle de 1967. Période de rayonnement au niveau international pour la ville de Montréal, l’Expo ’67 permit à la métropole de se doter d’un patrimoine architectural moderne unique. Parmi ces infrastructures, le planétarium venait confirmer l’expertise montréalaise dans les domaines de la muséologie, des sciences et des technologies. »

Pour continuer la lecture de l’éditorial…

Pour consulter les propositions soumises lors du concours…

Le Catalogue des Concours Canadiens (CCC)

Le Catalogue des Concours Canadiens (CCC) est un moteur de recherche conçu sur une initiative du Laboratoire d’étude de l’architecture potentielle (École d’architecture de l’Université de Montréal), sous la direction de Jean-Pierre Chupin (Ph.D., architecte MOAQ), afin de rendre public une partie essentielle de sa base de données documentaire.

Le CCC est destiné à l’archivage, à l’analyse et à l’histoire de l’architecture contemporaine. Il repose sur la collaboration des architectes. Veuillez noter que le répertoire chronologique (catalogue complet) est en construction permanente et que les documents de la base de données ne sont pas tous en accès public.

(Source: Jean-Pierre Chupin, Professeur titulaire, Directeur du Laboratoire d’étude de l’architecture potentielle (L.e.a.p.), École d’architecture de l’Université de Montréal)

(Crédit photo: Concurrents de l’étape 2 du concours:

  • Cardin Ramirez + Aedifica (projet lauréat)
  • Croft Pelletier + JLP
  • Atelier Big City & L’Oeuf
  • Saucier+Perrotte
  • Chevalier Morales + FABG)

Marc-André Carignan, b.arch.,
Chroniqueur en architecture et design urbain
Kollectif (section D'ici et d'ailleurs)

En savoir plus sur Marc-André

Crédit photo: Marose Photo

Commentaires

Marc G.

Les gens ne vont pas visiter un projet parcqu’il est un projet LEED Platine. Dommage votre article porte principalement sur LEED alors qu’il devrait énoncer ce qu’est un planétarium et quels étaient l’enjeu principal de ce projet. Malheureusement ma critique du projet lauréat est que ce n’est qu’un autre projet, rien ne me dit que c’est un planétarium, dommage car je pense que d’autres auraient eu des impacts beaucoup plus importants…

Veuillez noter que les commentaires sont sujets à modération

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *