« Bienvenue sur VOTRE nouvelle plateforme en architecture et en design au Québec! »

Cher lectorat (oui, vous!),

Je vous souhaite la bienvenue sur VOTRE nouvelle plateforme de Kollectif et c’est avec immense plaisir que je vous présente les nouveautés de cette 4e mouture:

ENTITÉ :

  • DISPARITION DU « .NET » : L’entité se nomme désormais seulement « Kollectif » , sans son fameux « .net » à la fin.
    • Cette distinction est très importante, car elle symbolise que la marque a maintenant dépassé la plateforme Web.
    • Comment? Notamment par l’organisation du Tournoi de golf des architectes du Québec (TGAQ) qui devient la branche « philanthropique » de Kollectif.
  • CHANGEMENT DE SLOGAN : Le Larousse définit le terme « s’investir » de la manière suivante: « Attacher une grande valeur affective à quelque chose« . Pour Kollectif en tant qu’entité, cela représente…
    • …S‘investir publiquement dans la promotion d’une architecture de qualité;
    • …S‘investir dans le ralliement de la communauté de l’architecture et du design du Québec;
    • …S‘investir humainement dans le soutien d’événements, d’organisations et d’associations faisant la promotion de l’aménagement;
    • …S‘investir politiquement afin de consolider des liens tout en créant de nouvelles collaborations avec l’objectif premier de faire avancer notre cause;
    • …S‘investir financièrement en remettant annuellement des dons en argent à des causes culturelles et humanitaires;
    • …Sinvestir architecturalement afin de valoriser l’expérience d’ici, de stimuler le savoir d’ici, de canaliser l’énergie d’ici et d’épauler le talent d’ici!
  • DE NOUVEAUX COLLABORATEURS: En plus de Marc-André Carignan qui sera le chroniqueur de Kollectif (voir plus bas), Nicolas Marier et Caroline Gagnon se joignent à l’équipe à titre de collaborateurs officiels.

SITE INTERNET :

  • NOUVEAU MENU PRINCIPAL : Le nouveau menu est basé sur une observation des statistiques d’utilisation des dernières années. Deux grandes tendances ont été remarquées :
    • Une volonté de distinguer rapidement les types de nouvelles entre celles qui sont temporaires (vernissage, exposition, formation, etc.) de celles qui sont intemporelles (une nomination, un lauréat de concours, etc.);
    • Que les sections « Emplois » et « Répertoire » étaient visitées sur des bases régulières malgré leur « discrétion » sur la version précédente du site.
    • C’est ce qui explique la subdivision du menu en 5 sections principales :
  • LA 5e SECTION: BLOGUE D’ICI ET D’AILLEURS : Le blogue D’ici et d’ailleurs de Marc-André Carignan fait maintenant partie intégrale de Kollectif en y étant non seulement archivé, mais en lui offrant désormais la possibilité de s’épanouir directement sur le site.
    • Kollectif ne se contentera plus alors de seulement diffuser de l’information : il en générera de manière régulière à partir d’aujourd’hui!
  • UTILISATION DE LA FONTE « WIGRUM » : Le slogan ainsi que le texte du site internet et de l’infolettre de Kollectif utilisent la typographie « Wigrum » développée par le Studio FEED à Montréal.
  • SYSTÈME DE « TUILES » : Kollectif fait désormais appel à un système de « tuiles » pour la publication de ses actualités et de ses événements afin d’assurer un visionnement optimal sur les différentes plateformes mobiles (tablettes électroniques et téléphones intelligents).
    • Cette mise à jour technologique était une des raisons principales de la réforme afin d’assurer la pérennité du site pour les prochaines années à venir!

INFOLETTRE :

  • La nouvelle infolettre devait évidemment représenter autant au niveau graphique que technologique la refonte du site. L’infolettre, c’est la représentante, la messagère, l’ambassadrice du site!

LIGNE ÉDITORIALE :

  • Le contenu de Kollectif se recentre autour de l’architecture à 70% et des autres domaines du design dans une proportion de 30%.
  • Similairement, le contenu du site est à 70% québécois et 30% canadien et/ou international.

UTILISATION DES PLATEFORMES MÉDIATIQUES :

  • La refonte nous permet également de « faire du ménage » dans les différentes plateformes médiatiques de Kollectif en tenant notamment compte de la ligne éditoriale du site.
  • Ces différentes plateformes sont le site internet, la page Facebook, le compte Twitter ainsi que la page LinkedIn.
  • Grâce à une nouvelle politique de publication, le rôle de ces différentes plateformes est maintenant défini de la manière suivante :
    • Site internet : Il regroupe toutes les informations essentielles dans l’exercice de diffusion de l’information et inclus même la revue de presse publiée sur Facebook (voir prochain point);
    • Page Facebook : Elle sert de revue de presse des médias (surtout) québécois parlant d’architecture et de design
    • Compte Twitter: On peut le voir comme le « poke » virtuel de Kollectif: animé par Marc-André Carignan, il interrogera directement certains acteurs politiques des scènes municipales, provinciales, fédérales et même internationales afin d’obtenir leurs commentaires.
    • Page LinkedIn: Elle sert de base de réseautage pour Kollectif.

REMERCIEMENTS :

  • La refonte de Kollectif a été un cheminement exigeant, mais en même temps passionnant, grâce notamment à l’aide et aux précieux conseils de nombreuses personnes :
    • Mes remerciements au Conseil des arts du Canada pour l’attribution de la bourse de 16 200$ ayant permis cette refonte de Kollectif.
    • Mes remerciements aux précieux partenaires de Kollectif:
    • Mes remerciements aux commanditaires actuels et passés de Kollectif.
    • Mes remerciements à Marc-André Carignan pour son entrain, son professionnalisme, son énergie et sa sagesse.
    • Mes remerciements à Étienne Bourque-Viens, concepteur de cette nouvelle version de Kollectif et étudiant en architecture à l’École d’architecture de l’Université de Montréal pour son incroyable rigueur, sa patience et son sens inné du bon goût!
    • Mes remerciements aux parents, amis et collègues de travail!
    • Mes remerciements aux fans de Kollectif!

Au plaisir de vous rencontrer et merci de votre fidélité ainsi que de votre soutien depuis 2006!

Votre ami et collègue,

Martin

Martin Houle, architecte, MIRAC
Directeur-fondateur de Kollectif

Commentaires

Claude lafrance

Une très grande déception :
L’organisation du contenu
Le graphisme et la mise en page ( triste de voir cette immense calendrier dans la section événement me rappeler la date d’aujourd’hui!)
Et le fond utiliser Me rappelle l’horrible site de l’oaq.
70% de contenu en architecture ne sera certainement pas une source de ressourcement pour moi!
Je vais faire l’effort de comprendre votre virage! Et vous suivre……
Claude lafrance. Stagiaire en architecture.

kollectif

Bonjour Claude,

Je vous remercie de vos commentaires, mais la seule réponse que je peux vous donner est la suivante: il faut parfois faire des choix dans la vie et si on essaye de tout couvrir, on se dilue en terme de qualité. Pour vos commentaires concernant le graphisme, c’est votre opinion et je les respecte.

Cependant, en tant que stagiaire, vous serez d’accord avec moi qu’il y a déjà beaucoup de choses à regrouper juste dans le domaine de l’architecture. Je vous donne à titre d’exemple les discours parfois divergents entre le « design de qualité » vs la « faisabilité technique » vs les « coûts à court, moyen et long terme » d’un projet de construction. C’est pour cette raison que je me fais un devoir depuis plusieurs années d’afficher du contenu qui n’est pas toujours « sexy » comme des formations du Conseil de l’enveloppe du bâtiment du Québec (CEBQ), des conférences sur la théorie de l’architecture du CCA et des nouvelles des économistes en construction. Le projet architectural ne se résume pas à se faire publier ou non: il se résume à satisfaire les besoins de son client, assurer la pérennité de son projet pour les années à venir et surtout, à améliorer les conditions de vie de ses usagers. Je crois fondamentalement en ces objectifs et je tente depuis une douzaine d’années de pratique professionnelle de les questionner, de les analyser et surtout, de les appliquer.

Mais l’architecte ne travaille jamais seul. Il fait appel à d’autres professionnels de l’aménagement (architectes de paysage, designers d’intérieur, designers urbains et urbanistes). Ça, c’est le deuxième niveau, à l’intérieur du 30%, auquel je veux familiariser mes collègues.

Il y a ensuite les professionnels du domaine du produit, les designers industriels et les designers graphiques. L’architecte les côtoie peut-être un peu moins dans le cadre d’un projet bâti, mais nous avons néanmoins des approches similaires par rapport à la notion de « projet », un langage similaire. Ça, c’est le troisième et dernier niveau à l’intérieur du 30%.

Si vous désirez avoir plus d’information sur ma philosophie sur le sujet, je vous invite à consulter ma présentation Pecha-Kucha de 2008 via le lien suivant: https://www.facebook.com/media/set/?set=a.19074862771.28213.9539797771&type=3. J’espère alors que celle-ci va vous éclairer un peu plus!

Merci de votre intérêt et au plaisir de débattre de la question en personne avec vous Claude,

Votre collègue Martin Houle

Veuillez noter que les commentaires sont sujets à modération

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *