ANNONCE – Cecobois – "La Régie du bâtiment du Québec facilite la construction d'édifices en bois de 5 à 6 étages"

Extrait du communiqué de presse:

« La Régie du bâtiment du Québec facilite la construction d’édifices en bois de 5 à 6 étages

Québec, le 5 juillet 2013 – Cecobois accueille favorablement l’annonce de la publication du guide Construction d’habitations en bois de 5 ou 6 étages – Directives et guide explicatif présenté aujourd’hui par la ministre du Travail, ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la Condition féminine, Mme Agnès Maltais, et le président-directeur général de la Régie du bâtiment du Québec, M. Stéphane Labrie. Ce guide s’inscrit dans la lignée de la Charte du bois annoncée en avril dernier par la ministre des Ressources naturelles, Mme Martine Ouellet.

« Le but, ce n’est pas de donner un avantage indu au bois, mais de mettre en place de nouvelles mesures qui permettront d’ériger des bâtiments d’habitation en bois comme ailleurs dans le monde, explique la ministre, Mme Agnès Maltais. Il était temps que les Québécois et les Québécoises se réapproprient cette richesse qui est nôtre. »

Basé sur l’expérience de la Colombie-Britannique, qui autorise depuis 2009 la construction de bâtiments en bois jusqu’à 6 étages, le guide publié par la Régie du bâtiment du Québec prend compte des dernières avancées technologiques et des plus récentes études scientifiques en matière de conception de bâtiments durables et sécuritaires en bois. Il permettra de clarifier les paramètres acceptables pour la construction d’immeubles multirésidentiels en bois de 5 et 6 étages, évitant ainsi d’avoir à faire une demande de mesures équivalentes.

« On constate que toutes les précautions nécessaires ont été prises afin d’assurer un niveau de sécurité maximal pour les futurs usagers de ces bâtiments, fait remarquer M. Louis Poliquin, directeur du Centre d’expertise sur la construction commerciale en bois (cecobois). Les lignes directrices énoncées, lesquelles prévoient notamment l’obligation d’installer un nombre accru de gicleurs et de murs coupe-feu, sont très strictes à cet égard, voire même plus sévères que les exigences de la Colombie-Britannique en matière de sécurité incendie. Malgré cela, nous sommes heureux de l’arrivée de ces nouvelles règles qui permettent de faire passer de 4 à 6 la limite du nombre d’étages pour les constructions en bois. » »

Pour lire la suite du communiqué de presse de Cecobois…

Pour consulter le communiqué de presse émis par la Régie du bâtiment du Québec…

Pour consulter les « Directives et guide explicatif pour la construction en bois de 5 ou 6 étages« …

(Source: Cecobois)

Commentaires

Veuillez noter que les commentaires sont sujets à modération

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *