Conseil du patrimoine religieux du Québec

Source :
Andréanne Jalbert-Laramée | Conseillère en patrimoine culturel | Conseil du patrimoine religieux du Québec
Photo :
Église Saint-James the Apostle (et son presbytère), lauréat 2020 du Prix d'excellence de la catégorie "Restauration"
 

Lauréats des Prix d’excellence 2020

Communiqué de presse :

« Montréal, le 9 novembre 2020 – Le Conseil du patrimoine religieux du Québec (CPRQ) a remis ses Prix d’excellence à l’occasion d’une cérémonie virtuelle animée par le chroniqueur Marc-André Carignan le 28 octobre dernier. Pour la huitième année, le CPRQ a récompensé des réalisations remarquables qui témoignent de l’attachement et de la passion des Québécois et Québécoises pour le patrimoine religieux. Parmi les 21 dossiers de candidature, 7 se méritent un prix ou une mention spéciale du jury.

Cette année, une nouvelle catégorie a été dévoilée : le Prix du public. Pendant cinq semaines, plus de 1 000 personnes ont pu voter en ligne pour leur projet coup de cœur. Un si grand nombre de votes confirme l’amour de la population pour son patrimoine religieux. Le prix dans la catégorie Prix du public est décerné à la Fabrique de la paroisse de Saint-Mathias-sur-Richelieu pour la restauration de l’église Saint-Mathias.  Les travaux de l’église, construite de 1784 à 1788, et du mur entourant le cimetière auront permis de valoriser l’enclos paroissial, témoin phare de l’histoire du noyau villageois.

Dans la catégorie Mise en valeur, le Monastère des Augustines se mérite le Prix d’excellence pour le projet de Portail Web du Centre d’archives du Monastère des Augustines. L’accès aux archives religieuses québécoises et canadiennes est, de manière générale, difficile. Le jury tient à souligner l’effort du Centre d’archives du Monastère des Augustines de donner suite à la volonté de la Fédération des Augustines du Canada de rassembler le patrimoine documentaire de ses douze monastères afin d’en éviter la dispersion. Le Centre d’archives s’est donc donné le devoir et les moyens de rendre accessible une mémoire institutionnelle riche et imposante, qui permet de rappeler aux Québécois et aux Québécoises le rôle important de cette communauté religieuse dans leur histoire et leur identité.

Dans la catégorie Réutilisation, le Prix d’excellence est remis à OBNL Rang 1 – Direction, pour le projet de la Chapelle du Rang 1. Il est étonnant de voir comment un petit nombre d’individus qui prend en charge la tâche considérable de transformer une église peut avoir autant d’impact dans la communauté. La nouvelle vocation culturelle de l’ancienne chapelle anglicane Saint-Barnabas réussit même à avoir un rayonnement qui dépasse Lac-Mégantic. En effet, la petite salle de spectacle permet de créer des moments d’intimité inoubliables entre des artistes et leur public dans un décor conservé et restauré. Le jury a été convaincu de l’amour des intervenants pour leur église et espère que cela inspirera d’autres personnes à s’engager pour leur communauté.

Dans la catégorie Restauration, le Prix d’excellence est décerné à la Corporation St. James the Apostle, pour le projet de restauration de l’église Saint-James the Apostle et du presbytère. Vu l’envergure des travaux à réaliser pour une si petite communauté, l’ampleur de la tâche était considérable. Alors que de nombreuses églises au Québec font face à ce même défi, la Corporation de l’église Saint-James the Apostle a profité de l’occasion pour mieux faire connaître son église et son presbytère à l’ensemble de la population. Un festival de musique se tenant dans l’église a été mis sur pied pour aider à financer les travaux de restauration et il a fait salle comble. Grâce au succès de l’événement, la communauté cacounoise pourra profiter de ce beau monument encore longtemps.

Le jury remet une Mention spéciale à la Société du patrimoine religieux du diocèse de Saint-Hyacinthe pour la Sauvegarde de l’Opus 9.  Le jury a particulièrement remarqué les efforts de la Société du patrimoine religieux du diocèse de Saint-Hyacinthe pour remettre en fonction l’orgue Casavant le plus ancien encore dans son état d’origine, mais également pour lui trouver un nouveau lieu de résidence. Armés de patience, les acteurs œuvrant à sa sauvegarde ont su créer des partenariats, notamment avec la Ville de Saint-Hyacinthe et Casavant Frères, afin de restaurer l’instrument, qui est désormais une source de fierté pour la communauté maskoutaine.

Dans la catégorie Professionnel, le jury remet le Prix d’excellence à monsieur Denis Robitaille. Alors que le projet du Monastère des Augustines a été maintes fois récompensé, peu de gens connaissent Denis Robitaille, qui a relevé avec brio le défi d’assurer la sauvegarde, la conservation et la mise en valeur du patrimoine exceptionnel des Augustines. Le jury a remarqué l’importance que M. Robitaille accorde à la concertation et la façon dont il a mobilisé les différents acteurs qui ont contribué à la réhabilitation du monastère. L’Hôpital général de Québec est entre bonnes mains avec l’arrivée de M. Robitaille comme chargé de projet pour une éventuelle reconversion du monastère.

Dans la catégorie Bénévole, le jury décerne le Prix d’excellence à monsieur Ghislain Roy. Le jury salue la persévérance et la détermination de Ghislain Roy, qui a su convaincre les bonnes personnes de l’importance de sauvegarder la cathédrale d’Amos. Cet homme grandement impliqué dans sa communauté a réalisé des actions de sollicitation qui auront permis de conscientiser toute une région à l’importance du patrimoine religieux dans l’identité collective et à la nécessité de le conserver. Il n’y a aucun doute que M. Roy atteindra son ambitieux objectif de campagne de financement.

Le jury 2020 était composé de monsieur Olivier Lajeunesse-Travers, architecte et co-fondateur de la firme d’architecture Microclimat, madame Mélanie Milot, coordonnatrice à la culture et aux communications de la MRC de Rivière-du-Loup et madame Éliane Trottier, agente de développement culturel à la MRC de Portneuf. Le CPRQ tient à remercier les commanditaires officiels des Prix d’excellence, soit le Mouvement des caisses Desjardins, la Banque Nationale et Deloitte. La qualité des projets soumis confirme l’intérêt de conserver vivant le legs gigantesque qu’est le patrimoine religieux québécois.

Consultez le site internet du Conseil du patrimoine religieux du Québec pour obtenir plus d’information sur les Prix d’excellence et pour visionner les capsules vidéos présentant les projets gagnants ainsi que la cérémonie. »

Pour plus d’information à propos des projets lauréats…


Pour visiter le site internet du Conseil du patrimoine religieux du Québec…

Veuillez noter que les commentaires sont sujets à modération

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *