Théâtre du Nouveau Monde

Source :
Théâtre du Nouveau Monde
Photo :
Proposition lauréate de Saucier + Perrotte Architectes | Courtoisie du Théâtre du Nouveau Monde
 

La firme Saucier + Perrotte, architectes remporte le concours de l’agrandissement du TNM

Communiqué de presse :

« Montréal, lundi 22 juin 2020. Son agrandissement et le renouvellement de ses équipements scéniques et numériques, le TNM en rêvait depuis douze ans. Aujourd’hui, son projet de redéploiement s’avère plus pertinent que jamais, car il répondra également aux nouvelles normes pour le bien-être du public et des artistes. L’aval des gouvernements en 2018 à hauteur de 17 M$, doublé d’une campagne majeure de financement de 4 M$, Déployer le nouveau monde, présentement en cours, ont donné le coup d’envoi d’un concours d’architecture à l’échelle nationale.

Contre vents et marées, le concours d’architecture est arrivé à bon port et le jury a choisi le projet de la firme d’architectes Saucier + Perrotte pour la réalisation de l’agrandissement du Théâtre du Nouveau Monde.

À la première étape du concours, le jury avait sélectionné cinq candidats, parmi les treize candidatures reçues. L’évaluation des dossiers était basée sur l’expérience du candidat et de l’équipe proposée, mais surtout sur la compréhension du mandat et l’approche conceptuelle présentée. Le jury a ainsi sélectionné ces cinq finalistes :

  • ATELIER TAG inc
  • IN SITU + DMA en consortium
  • LEMAY
  • PELLETIER DE FONTENAY + CGA en consortium
  • SAUCIER + PERROTTE ARCHITECTES inc

Confinement oblige, la seconde étape du concours a débuté par une visite virtuelle guidée par Lorraine Pintal, directrice artistique et générale. Les cinq finalistes ont pu ainsi découvrir non seulement les coulisses du Théâtre, mais aussi tous les autres espaces de création et administratifs devenus trop restreints par la croissance et le succès du TNM.

Le télétravail n’a pas freiné la créativité des architectes, bien au contraire, ce sont cinq projets extraordinaires qui ont été déposés le 27 mai et présentés au jury par leurs concepteurs mercredi dernier, le 17 juin. Ce jury, composé de cinq personnes : Lorraine Pintal, Angela Konrad, metteure en scène, et les architectes Francis Lefebvre de l’Arrondissement Ville-Marie de la Ville de Montréal, Jean Pelland de la firme Sid Lee Architecture ainsi que Jean Beaudoin de la firme Intégral Jean Beaudoin et président du jury, a été assisté par un comité technique afin d’analyser les projets selon la commande exprimée dans un programme de construction.

En regard des critères de jugement, le projet conçu par Saucier + Perrotte a séduit le jury en raison de la qualité de son intégration au contexte, de sa visibilité et de sa participation à l’évolution du Quartier des spectacles dans lequel il s’inscrit. Ce projet vient ceinturer le Quartier et calibrer l’ensemble grâce à sa géométrie. La proposition de la firme est qualifiée d’« audacieuse » et ayant « une approche phénoménologique ». Le jury apprécie cette ouverture vers la rue Sainte-Catherine d’une nouvelle salle de répétition, destinée à la relève artistique, et s’insérant dans un cadre composé d’éléments d’un matériau noble et digne d’un tel équipement : la pierre calcaire.

La proposition de Saucier + Perrotte offre des espaces intérieurs de grande qualité tant pour les spectateurs que pour les travailleurs des arts de la scène. L’action « d’aller au théâtre » prend tout son sens, le spectateur devient acteur depuis le parvis jusqu’au « paradis ». Le jury souligne la maîtrise de la verticalité du projet permettant une cohérence interne remarquable. Les espaces tournés vers le parc adjacent, les terrasses, les toits verts et le foyer situé au cœur de l’action des rues Sainte-Catherine / Saint-Urbain sont autant d’éléments appréciés par le jury en regard de la qualité de vie et d’animation au Théâtre. La polyvalence des lieux et son potentiel évolutif démontrent la compréhension des architectes pour tous les aspects de la réalité d’un théâtre vivant.

Le nouveau TNM aura une présence marquée au cœur du Quartier des spectacles. Un geste fort qui met en valeur le passé, le Théâtre Gayety, mais qui est résolument tourné vers l’avenir.

Le lundi 17 août, à l’occasion d’une conférence de presse qui dévoilera sa programmation de l’automne, le TNM présentera plus avant son projet d’architecture et ses étapes de réalisation en vue de son 70e anniversaire.

Félicitations au Lauréat et longue vie au TNM ! »


Pour visiter le site internet du Théâtre du Nouveau Monde…

Commentaires

antoine s.bonetto

À première vue je ne peut m’empêcher de penser aux feux architectes Hanganu et Laporte, qui ont tous deux contribué grandement à l’essor de l’institution TNM… Tel que présenté ici sur cette seule perspective, on ne retrouve plus rien de l’ouvre de ces deux géants de l’architecture contemporaine montréalaise.

Alors quand on parle de « geste fort qui met en valeur le passé », permettez moi d’en douter!!
Et quand on parle d’une « approche phénoménologique » ; alors là, je ne peut m’empêcher de rire!

Quant à Madame Pintal, on dira plus tard d’elle, qu’elle ne portait que du griffé! 😉

Stefanie Coté

Euh… mais c’est l’art de détruire deux oeuvres majeures celle d’Hanganu et de Luc Laporte. Il me semble qu’une approche plus respectueuse aurait été souhaitée, d’autant plus que nous avons perdu ces deux figures montréalaises. Je ne comprend pas que la solution présentée en face fi complètement. Cela dénote un manque flagrant de respect du travail des ses deux architectes. Dommage cela dénature complètement le TNM, pour une architecture pseudo à la mode. Comment peut on en 2020, totalement détruire des composantes du patrimoine récent de Montréal ?

André Caron

Approche phénoménologique…. sérieusement ? Plutôt approche faisontablerazique du passé. Dommage j’aurais souhaité un peu de retenu de la pars de SP face à ceux qui sont intervenus sur ce projet à travers le temps et qui est maintenant totalement dénaturé et vendu avec des arbres sur le toit comme pour en ajouter encore plus pour nous faire oublier le travail d’Hanganu et Laporte. Dommage j’aimais bien le TNM avec son côté un peu cahotique, il avait une présence bien à lui sur St-Catherine, une présence très Montréalaise oubliée pour une approche d’accumulation. J’ai bien hâte de voir les autres propositions…

Veuillez noter que les commentaires sont sujets à modération

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *