Centre Canadien d’Architecture

Source :
Centre Canadien d’Architecture
Photo :
DE GAUCHE À DROITE : Giovanna Borasi, Phyllis Lambert, et Mirko Zardini | Source : CCA
 

Changement à la direction du CCA + Mot de Mirko Zardini

Extrait du communiqué de presse :

« Montréal, le 11 septembre 2019 — Fondé il y a 40 ans par Phyllis Lambert, le Centre Canadien d’Architecture poursuit sans interruption sa mission de faire de l’architecture une préoccupation publique. À la fois pôle de convergence en matière de recherche dans le domaine et musée public possédant une vaste collection, l’institution est reconnue au niveau national et international pour la perspicacité de sa voix dans le discours sur l’environnement bâti. Le tournant de cette année marquera un changement de direction, alors que Mirko Zardini quittera ses fonctions à la fin du mois de décembre 2019, après avoir dirigé le CCA pendant près de 15 ans.

Le conseil des fiduciaires, par la voix de son président Bruce Kuwabara, a annoncé qu’il avait nommé au poste de directrice Giovanna Borasi, conservatrice en chef du CCA depuis 2014, fonction qu’elle assumera dès janvier 2020. « Le CCA poursuivra son développement intellectuel tout en s’appuyant sur les standards d’excellence et le discours critique mis en place sous la direction de Mirko Zardini. Je suis très heureux d’avoir l’opportunité de travailler avec notre prochaine directrice, Giovanna Borasi, qui, en tant que conservatrice en chef, joue déjà un rôle déterminant dans la vision curatoriale du CCA », a déclaré Kuwabara. »

Pour lire la suite du communiqué de presse…


Mot de la part de Mirko Zardini via l’infolettre du CCA :

« Chère lectrice, cher lecteur,

J’ai réalisé que voilà près de quinze ans que je suis directeur du CCA. Pour quelqu’un n’ayant jamais voulu être « directeur » de quoi que ce soit, c’est une longue période. Et donc, comme vous l’avez peut-être déjà entendu, je quitte mes fonctions à la fin de l’année.

La première fois que j’ai visité le CCA, j’ai eu du mal à en trouver l’entrée. Mais une fois à l’intérieur, impossible d’en ressortir…

J’y ai trouvé des tas de gens intelligents et passionnés, dont, au premier rang, Phyllis Lambert. J’ai aussi invité de nombreuses personnes à rejoindre le CCA; Giovanna Borasi a été l’une des premières. Je suis heureux qu’elle devienne la nouvelle directrice. Ayant joué un rôle essentiel au sein du CCA au cours de la dernière décennie, Giovanna en poussera le message encore plus loin et fera passer l’institution à l’étape suivante de son développement.

Lors d’une de mes premières explorations de la collection du CCA, j’ai trouvé une petite carte avec un texte de Gordon Matta-Clark : « Voici ce que nous avons à vous offrir… la confusion guidée par un but bien précis ». J’ai placé cette citation sur un mur à l’entrée du CCA, de sorte que tout visiteur passe devant – un principe fondamental pour le travail que nous faisons.

J’ai toujours été fasciné par les zones grises ambiguës qui caractérisent notre époque. Efficacité, migration, santé, technologie, environnement, éducation et participation ne sont que de simples mots qui tous pointent vers un champ de bataille où différentes perspectives, positions et idées se forgent pour façonner notre avenir, souvent à travers un remodelage de notre passé. Mais une architecture de bonnes intentions, formée autour de vieilles idées, ce n’est pas assez.

J’ai voulu recadrer ces thématiques en posant des questions à propos de l’architecture et de son rôle dans la société, en cherchant de nouvelles idées et de nouveaux outils pour les exprimer. Il nous faut élaborer une plateforme à partir de laquelle déployer un ordre du jour pour l’avenir de l’architecture au XXIe siècle. L’architecture n’est jamais la solution, mais elle fait toujours partie du problème.

Le CCA tel qu’il est aujourd’hui est le résultat d’un engagement collectif. Phyllis, Giovanna, l’équipe du CCA ainsi qu’un vaste réseau d’étudiants, d’architectes, d’urbanistes et de concepteurs-paysagistes, d’historiens, de critiques, de commissaires, sans oublier le public, ont été essentiels à la promotion du dialogue et l’émergence d’idées. Dans cette entreprise, je voudrais signaler aussi la très grande générosité de ces architectes qui ont choisi de faire don de leurs archives au CCA. Toutes et tous ont contribué à faire du CCA ce lieu d’agitation et d’imagination que Phyllis avait voulu en 1979.

J’ai déjà été un ex-architecte, un ex-rédacteur en chef, un ex-conférencier, un ex-commissaire invité. Je pourrai bientôt ajouter ex-directeur à cette liste. Quitter ce poste sera pour moi l’occasion de me concentrer sur d’autres projets de recherche, de muséologie et d’écriture.

Je vous remercie pour votre accueil et votre appui durant mon passage au CCA. J’espère que vous continuerez de contribuer à et de soutenir le CCA par votre curiosité et votre intérêt. Merci de ne pas vous désabonner après cette infolettre.

Mirko Zardini »


Pour visiter le site internet du Centre Canadien d’Architecture…

Veuillez noter que les commentaires sont sujets à modération

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *