Institut royal d’architecture du Canada

Source :
Maria Cook | Gestionnaire | Communications et activités de sensibilisation | Institut royal d’architecture du Canada
Photo :
Projet de réhabilitation de l’édifice de l’Ouest, Colline du Parlement, Ottawa (Ontario) | Projet lauréat du Certificat de mérite de l'IRAC | Architectes : Architecture 49 et EVOQ Architecture | Crédit photo : Tom Arban
 

L’IRAC annonce les lauréats des Prix d’excellence 2019

Communiqué de presse :

« OTTAWA, le 14 mai 2019 – Les huit projets et individus qui remportent les Prix d’excellence de l’IRAC 2019 illustrent des réalisations remarquables dans divers aspects reliés à l’architecture tels que l’innovation, le bâtiment écologique, les arts connexes, la sensibilisation et le journalisme.

Cliquez ICI pour des descriptions et des portraits plus détaillés des lauréats, des commentaires additionnels des jurys, les crédits des projets et des images téléchargeables.

« En diffusant des exemples de la meilleure architecture avec nos pairs et avec le grand public, nous voulons contribuer à un dialogue enrichi et exigeant sur les bâtiments que nous faisons », a déclaré le président de l’Institut royal d’architecture du Canada (IRAC), Michael Cox, FRAIC.

« Les projets primés cette année prouvent qu’il est possible de créer des environnements agréables dans des bâtiments conçus pour atteindre le zéro carbone », a-t-il ajouté. « Ils nous font voir comment l’innovation a permis d’accroître la capacité structurale du bois d’œuvre; et ils nous montrent les capacités de nettoyage de systèmes biologiques et la performance thermique de la construction. »

« Les arts connexes, quant à eux, apportent une énergie aux espaces intérieurs, que ce soit par du mobilier, des œuvres d’art ou des revêtements, alors que la sensibilisation et le journalisme intelligents complètent l’expérience publique du cadre bâti et rendent le public mieux informé. »

Les prix décernés tous les deux ans seront remis lors du Festival d’architecture de l’IRAC qui se tiendra à Toronto, du 26 au 30 octobre 2019. Des possibilités de commandite sont offertes pour le gala de remise des prix.

L’un des cinq Prix d’excellence, le Prix du bâtiment écologique, est présenté en partenariat avec le Conseil du bâtiment durable du Canada® (CBDCa).

« Le CBDCa est déterminé à contribuer à l’atteinte des objectifs de réduction des GES du Canada pour 2030 en aidant l’industrie à réaliser les bâtiments les plus performants et les plus sobres en carbone qui soient », a déclaré Thomas Mueller, président et chef de la direction du CBDCa. « Je suis heureux que ce prix soit décerné au Centre énergétique du campus de l’Université de la Colombie-Britannique. Ce bâtiment certifié LEED Or est une vitrine de la durabilité qui peut inciter d’autres universités canadiennes à aller plus loin. C’est le type de leadership dont nous avons besoin pour atteindre les objectifs ambitieux de réduction du carbone du Canada. »


Lauréats de 2019                                       

Le prix du Défenseur ou bienfaiteur de l’architecture récompense une personne qui a apporté une contribution publique à l’architecture au Canada autrement que par l’exercice de la profession. Il reconnaît un engagement à long terme envers la profession à l’échelle nationale, régionale ou locale.

Récipiendaire de la médaille : Brent Bellamy
Winnipeg (Manitoba)

L’architecte Brent Bellamy est devenu au fil des ans un ardent défenseur de l’aménagement de villes durables et de la conception axée sur la personne comme en font foi ses diverses activités de prise de parole en public, d’enseignement, de mentorat et de rédaction et sa présence dans les médias conventionnels et sociaux. Depuis 2010, Brent tient une chronique régulière dans le Winnipeg Free Presset son engagement politique lui a donné des occasions d’influencer la politique publique.

« Son plaidoyer passionné en faveur de l’architecture a permis au grand public de sa ville et d’ailleurs dans la province de mieux apprécier l’architecture », a déclaré le jury. 


Le prix des Arts connexes rend hommage à un artiste ou un designer canadien pour une réalisation remarquable d’une œuvre d’art intégrée à l’architecture. Toute œuvre d’une discipline connexe à l’architecture est admissible. Sont ainsi admissibles : les murales, les sculptures, les vitraux et autres œuvres d’art du verre, les œuvres de tissu, les éclairages, le mobilier, les installations aquatiques, sonores, vidéo et numériques, les installations particulières à l’emplacement et les créations de design industriel et d’aménagement paysager.

Récipiendaire d’une médaille : Klaus Nienkämper
Toronto (Ontario)

Depuis cinquante ans, le fabricant de meubles Klaus Nienkämper se fait le champion du design au Canada. Il a de tout temps collaboré avec des architectes et des designers industriels pour réaliser une gamme étendue de chaises, de tables et de sofas qui créent des espaces holistiques et intégrés.

« Klaus Nienkämper a profondément contribué à la culture du design au Canada et il a enrichi la qualité de l’architecture que ce pays a produite par son soutien et sa collaboration avec d’importants architectes et designers », a déclaré le jury.


Récipiendaire d’une médaille : Kathryn Walter
Toronto (Ontario)

Depuis près de 20 ans, l’artiste et designer torontoise Kathryn Walter crée des installations murales en collaboration avec des architectes et des designers d’intérieur. Depuis la fondation de FELT Studio en 2000, elle travaille presque exclusivement avec du feutre.

« La collaboration directe et l’innovation que Kathryn Walter a incluses à sa pratique lui ont permis de repousser les limites de la matérialité et d’ajouter une dimension précieuse à la fabrication de l’espace architectural par des designers et des architectes de renom », a déclaré le jury.


Le prix du Bâtiment écologique, décerné par l’Institut royal d’architecture du Canada (IRAC) et le Conseil du bâtiment durable du Canada (CBDCa) reconnaît un projet remarquable dans la réalisation d’un bâtiment durable qui promeut la santé et le bien-être des utilisateurs.

Récipiendaire de la médaille : Centre énergétique du campus (CEC)
Université de la Colombie-Britannique
Vancouver (C.-B.)
Achèvement : 2016
Client : Université de la Colombie-Britannique
Architectes : DIALOG

Cette installation de chauffage de l’eau à la fine pointe de la technologie appuie l’objectif de l’Université de la Colombie-Britannique d’éliminer l’utilisation des combustibles fossiles sur le campus d’ici 2050. Le Centre réduit de près de 63 pour cent sa consommation d’énergie et de 31 pour cent sa consommation d’eau par rapport à un bâtiment de référence type.

« L’utilisation prédominante du bois d’œuvre et du bois lamellé-croisé, plutôt que de composantes structurales à plus forte intensité carbonique, renforce le caractère exemplaire du projet pour relever les défis locaux », a déclaré le jury.


Le prix Innovation en architecture récompense une innovation exceptionnelle en architecture. Les domaines d’innovation peuvent porter sur la recherche et le développement, l’utilisation appliquée d’une nouvelle technologie et l’adaptation d’une technologie existante. L’innovation peut également s’exprimer par un nouveau mode de réalisation de projet, de nouvelles méthodes de construction, des processus de conception de pointe et de nouvelles approches envers les détails et les matériaux.

Récipiendaire d’une médaille : Piscine naturelle du parc Borden
Parc Borden
Edmonton (Alberta)
Achèvement : 2018
Client : Ville d’Edmonton
Architectes : 
gh3*

La piscine naturelle du parc Borden est la première piscine extérieure publique à n’utiliser aucun produit chimique au Canada. La conception a commencé avec le développement d’une technologie d’entretien des piscines qui utilise la pierre, le gravier, le sable et des processus de filtration botaniques pour purifier l’eau.

« La piscine du parc Borden intègre la notion d’innovation dans un résultat architectural subtil et naturel. La force de l’architecture simple et pourtant puissante est joliment intégrée aux systèmes biologiques qui offrent aux utilisateurs des expériences saines, tant physiquement que psychologiquement », a déclaré le jury.


Récipiendaire d’une médaille : Le Centre Joyce pour le partenariat et l’innovation
Collège Mohawk, campus Fennel
Hamilton (Ontario)
Achèvement : 2018
Client : Collège Mohawk
Architectes : B+H Architects et McCallumSather

L’un des premiers et des plus grands bâtiments institutionnels nets zéro de la région, le Centre a aidé le Conseil du bâtiment durable du Canada à déterminer les exigences de sa Norme du bâtiment à carbone zéro. Les aires mécaniques et électriques, tout comme les toitures vertes, sont accessibles pour tous et font partie du milieu d’apprentissage.

« Un bâtiment exemplaire sur le plan de l’innovation technique et un puissant outil d’apprentissage pour les étudiants et toute la communauté du campus », a déclaré le jury.


Certificat de mérite : Projet de réhabilitation de l’édifice de l’Ouest
Colline du Parlement
Ottawa (Ontario)
Achèvement : 2018
Client : Services publics et Approvisionnement Canada
Architectes : Architecture 49 et EVOQ Architecture

Le projet consistait à moderniser le bâtiment du 19e siècle pour le doter d’installations de pointe tout en préservant ses éléments patrimoniaux et caractéristiques. Il comprenait également un ajout contemporain pour héberger provisoirement la Chambre des communes, une structure recouverte d’un toit en verre construite dans la cour de l’édifice de l’Ouest.

 « Les exigences très rigoureuses du programme, du point de vue patrimonial, et l’obligation de maintenir l’édifice en exploitation pendant les travaux de stabilisation de la structure en ont fait un projet qui sort de l’ordinaire », a déclaré le jury.


Le Prix de la présidence pour les médias en architecture récompense des articles ou des reportages sur les bâtiments et les villes qui aident à mieux faire connaître l’architecture et à mieux saisir le rôle des architectes dans la vie quotidienne des Canadiens.

Récipiendaire de la médaille : Alex Bozikovic
The Globe and Mail
Toronto (Ontario)

Alex Bozikovic est le critique en architecture du Globe and Mail. Dans ses chroniques, il combine le reportage et l’analyse critique pour révéler ce qui se passe dans le cadre bâti et pour plaider en faveur de meilleurs bâtiments et de villes où il fait mieux vivre. »

Pour consulter le communiqué de presse original…


Pour visiter le site internet de l’Institut royal d’architecture du Canada…

Veuillez noter que les commentaires sont sujets à modération

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *