Nouveau Studio

Source :
Madly Fuss | Designer associée | Nouveau Studio
Photo :
Charles-Olivier Bourque
 

Le projet « Entropie » remporte une mention spéciale au German Design Award

Annonce :

« La firme a remporté une mention spéciale dans la catégorie « Espace Urbain & Infrastructure » pour leur projet de cuisine expérimentale mobile « Entropie » lors du gala du German Design Award 2019 qui a eu lieu à Francfort le 8 février dernier.

Pour plus d’information à propos du prix…

 

POSSIBLES 06 – Entropie – La boite nourriciere des possibles from Madly Fuss on Vimeo.


Projet :

  • Date : Juin 2017
  • Type : Micro-architecture
  • Lieu : Montréal
  • Client : La Pépinière
  • Partenaires : La Serre-Arts-Vivants, Possibles, 357mtl
  • Superficie : 216 pi2

Descriptif du projet :

Constituée d’échanges et de conversions, l’énergie est un vecteur de transformation. En action constante sur ce qui l’entoure, elle est l’incarnation d’un potentiel : celui de bouleverser l’immuable. Comment rendre visible cette force d’animation ? Comment insuffler cette énergie à l’architecture qui nous entoure aujourd’hui et à celle qui composera le paysage montréalais de demain ?

Entropie est un projet expérimental de cuisine mobile dont la consommation énergétique est minimale. Mais c’est aussi un objet de micro-architectures en mouvement au travers duquel dialoguent et fusionnent deux univers : l’art de la transformation culinaire et celui de l’occupation d’un territoire. Une résille cinétique enveloppe cette cuisine insolite pour créer un paysage sans cesse mouvant qui révèle au gré du vent l’énergie humaine intrinsèque à toute action de création.

Contexte de réalisation :

Entropie a été réalisé dans le cadre des festivités de 375e anniversaire de Montréal ( dans le cadre des Possibles, en partenariat avec la Serre-Arts-Vivants et La Pépinière), à travers la création de projets artistiques abordant différents enjeux locaux issus de rencontres citoyennes. En tant que designers, nous avons été invités à créer une oeuvre explorant les enjeux liés à l’énergie.

Notre démarche artistique n’est pas d’aborder le thème de l’énergie d’un point de vue productiviste mais d’évoquer l’énergie de manière poétique. Nous voulons que l’oeuvre architecturale intéragisse avec l’environnement, qu’il soit humain, matériel ou climatique et qu’un dialogue se tisse entre toutes les sources d’énergie présentes sur le territoire urbain.

Nous avons donc créé un petit bâtiment déplaçable, équipé d’une cuisine rudimentaire mais fonctionnelle, capable de produire 300 repas par soir avec le minimum d’électricité. L’enveloppe translucide du batiment laisse entrer la lumière du jour et le soir, lorsque la cuisine est éclairée, elle se transforme en une lanterne chaleureuse mettant en scène le travail des cuisinier.e.s, tel un jeu d’ombres chinoises. Une seconde peau enveloppe le bâtiment, constituée de panneaux de plastique alvéolé installés sur des câbles, qui pivotent sur eux-même grâce au vent. L’objet architectural prend alors vie au moindre souffle.

Consommer de la nourriture dans l’espace public devient dès lors une expérience décuplée des sens. La richesse des produits locaux est mise en valeur par un savoir-faire culinaire qui se fait l’écho d’une architecture modeste, économe mais riche de sens elle aussi, et dont notre savoir-faire en tant que designers et artisans est mis au service du plus grand nombre. »

Pour plus d’information à propos du projet…

Veuillez noter que les commentaires sont sujets à modération

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *