Regroupement des ordres d’architectes du Canada + Conseil des Architectes d’Europe

Source :
Maria Cook | Gestionnaire | Communications et activités de sensibilisation | Institut royal d’architecture du Canada
 

Le Canada et l’Union européenne signent un accord pour reconnaître les titres de compétences des architectes

Extrait du communiqué de presse :

« L’Accord de reconnaissance mutuelle entre le ROAC et le CAE permet aux architectes de saisir des occasions de travail transatlantiques

Montréal, le 26 octobre 2018 – Les représentants des organismes de réglementation de l’architecture du Canada et de l’Union européenne ont signé aujourd’hui un Accord de reconnaissance mutuelle (ARM) qui donne aux architectes la possibilité de travailler outre-Atlantique.

Le Regroupement des ordres d’architectes du Canada (ROAC) et le Conseil des architectes d’Europe (CAE) ont confirmé la conclusion de l’Accord de reconnaissance mutuelle CAE-ROAC pour l’exercice de l’architecture dans les États membres de l’Union européenne et au Canada. L’accord entre en vigueur en 2019.

L’honorable Patty Hajdu, ministre de l’Emploi, du Développement de la main-d’œuvre et du Travail, a déclaré que « l’expérience internationale est un atout important dans l’économie mondiale d’aujourd’hui. Grâce à la signature d’un Accord de reconnaissance mutuelle, un plus grand nombre d’architectes des pays visés par l’Accord économique et commercial global entre le Canada et l’Union européenne peuvent maintenant partager leurs connaissances, stimuler la croissance et renforcer la classe moyenne ».

Cet accord est le fruit d’une décennie de négociations. Il place la reconnaissance transatlantique des qualifications professionnelles sous l’égide de l’Accord économique et commercial global entre le Canada et l’Union européenne (AECG), un accord de libre-échange conclu entre le Canada, l’Union européenne et ses États membres.

« Nous travaillons sur ce dossier avec nos homologues européens depuis plusieurs années. Cet accord de reconnaissance mutuelle offrira aux architectes canadiens un nouvel accès pour entreprendre des projets dans l’Union européenne », a expliqué Peter Streith, FRAIC, président du Comité des relations internationales du ROAC.

Les architectes de chaque pays qui possèdent les qualifications requises et satisfont aux exigences de l’accord obtiendront la reconnaissance qui leur permettra de demander un permis d’exercice de l’architecture dans le pays hôte. L’accord ouvre les portes pour les architectes qualifiés alors que le monde et les bureaux d’architectes sont de plus en plus connectés à l’échelle mondiale. »

Pour lire la suite du communiqué de presse et connaître les exigences d’admissibilité…


Pour visiter le site internet du Regroupement des ordres d’architectes du Canada…

Pour visiter le site internet du Conseil des Architectes d’Europe…

Veuillez noter que les commentaires sont sujets à modération

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *