Avenir du parc Jean-Drapeau

Source :
Marc Pagliarulo-Beauchemin | Coordonnateur — communications et stratégie médias | Héritage Montréal
 

Mémoire contenant 4 recommandations de la part d’Héritage Montréal

Mémoire déposé dans le cadre de la consultation publique organisée par l’Office de consultation publique de Montréal (OCPM) quant à l’avenir du parc Jean-Drapeau.

Extrait du communiqué de presse :

« Montréal, mercredi le 10 octobre 2018 – Héritage Montréal a présenté son mémoire et ses quatre recommandations pour l’avenir du parc Jean Drapeau aux commissaires de l’Office de consultation publique de Montréal (OCPM) le 2 octobre dernier lors d’une consultation fort attendue.

Le directeur des politiques d’Héritage Montréal, Dinu Bumbaru, a rappelé l’importance du parc Jean Drapeau comme l’un des premiers grands parcs démocratiques de la métropole, et la diversité de son patrimoine historique, architectural, paysager, archéologique et naturel, notamment géologique. Bien que les îles soient fortement présentes dans la mémoire collective par Expo 67 et les bâtiments qui en sont le legs, il ne faut pas oublier les autres époques, tant les présences autochtones que la période militaire ou municipale car c’est bien tout ce patrimoine qui présente de sérieux défis de maintien, d’usage et de mise en valeur.

Héritage Montréal a donc soumis les recommandations suivantes aux commissaires afin qu’ils les intègrent à leur rapport de consultation :

1) Un statut digne du lieu
Héritage Montréal constate que bien des interventions ont été faites dans le parc Jean-Drapeau au fil des ans qui n’auraient pas été tolérées au parc du Mont-Royal, son contemporain. Nous demandons donc que le parc Jean-Drapeau ait un statut de parc public à conserver et maintenir à perpétuité, équivalent à celui dont jouit le parc du Mont-Royal par la Charte de la Ville de Montréal.

2) Une vue d’ensemble de conservation et de mise en valeur
Héritage Montréal constate que le dernier plan directeur remonte à 1993 et que bien des décisions ont été prises à la pièce depuis, négligeant plusieurs éléments importants du patrimoine comme la Place des Nations, les étangs de l’île Sainte-Hélène ou les canaux de l’île Notre-Dame. Nous demandons donc qu’un plan de conservation et de mise en valeur soit adopté et mis en œuvre pour assurer l’intégrité et l’accessibilité continue du lieu et de son patrimoine et en orienter la gestion comme lieu civique de valeur collective.

3) Une gouvernance éclairée
Héritage Montréal recommande que la gouvernance de ce territoire soit révisée et centrée d’abord sur la mise en valeur d’un actif collectif patrimonial exceptionnel au lieu de l’actuelle gestion d’un équipement de grands événements. L’expérience multipartite de la Table de concertation du Mont-Royal, créée suite au classement de la montagne décrété par le Gouvernement du Québec, pourrait aider considérablement à cet effet.

4) Un parc-archipel d’envergure métropolitaine
Héritage Montréal constate que la situation géographique très particulière du parc Jean-Drapeau dans le fleuve, appelle à élargir les horizons au-delà des limites de la Ville de Montréal. Nous croyons qu’il y a lieu d’adopter une approche de «parc-archipel des îles» qui relierait le parc Jean-Drapeau aux îles de Boucherville et à l’île Saint-Bernard, par exemple. Bref, voyons à l’échelle du fleuve. »

Pour lire la suite du communiqué de presse…

Pour consulter le mémoire déposé par Héritage Montréal…


Pour plus d’information à propos de la consultation publique de l’OCPM sur l’avenir du parc Jean-Drapeau…

Veuillez noter que les commentaires sont sujets à modération

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *