Ordre des architectes du Québec

Source :
Ordre des architectes du Québec
Photo :
De gauche à droite : Dave Edwards, Peter Streith, Ian Pritchard, Georg Pendl, Nathalie Dion (OAQ), Olga Mihalikova, Luciano Lazzari, Jean-Pierre Dumont (OAQ) | Photo courtoisie de l'OAQ
 

Signature d’un Accord de reconnaissance mutuelle (ARM) Canada-Europe

De la part de l’Ordre des architectes du Québec :

« Une importante étape en vue de faciliter la mobilité professionnelle des architectes entre le Canada et l’Europe a été franchie vendredi dernier à Bruxelles avec la signature d’un Accord de reconnaissance mutuelle (ARM) entre le Regroupement des ordres d’architectes du Canada (ROAC) et le Conseil des architectes d’Europe (CAE).

S’adressant à l’assemblée générale extraordinaire du CAE en marge de la signature, la présidente de l’Ordre et membre de la délégation canadienne, Nathalie Dion, a indiqué : « Avec le nouvel ARM Canada-Europe, je suis persuadée que les liens que nous avons déjà tissés avec le Conseil des architectes d’Europe vont s’approfondir et permettre des échanges mutuellement enrichissants, car l’Europe nous inspire à plusieurs égards ». Il faut en effet souligner que la récente publication du Livre blanc pour une politique québécoise de l’architecture est directement inspirée des meilleures pratiques européennes.

Pour entrer en vigueur, l’ARM Canada-Europe devra être ratifié par les ordres canadiens et être approuvé par les instances gouvernementales, dans le cadre de l’Accord économique et commercial global Canada — Union européenne. Ces démarches devraient être complétées au cours de la prochaine année.

Pour réaliser ce projet, les ordres canadiens ont bénéficié du soutien financier du gouvernement canadien, par le biais d’Emploi et Développement social Canada. Nous tenons à les en remercier. »

Pour consulter le communiqué de presse émis par le CAE…

Pour consulter l’Accord de reconnaissance mutuelle CAE-ROAC…


Pour visiter le site internet de l’Ordre des architectes du Québec…

Commentaires

Claire

Signer des accords c’est bien joli, faut-il encore penser à les mettre en pratique. L’ARM France Québec comportait 4 volets. Seul les deux premiers on été mis en pratiques, les 2 autres sont tombés dans l’oublis (toujours rien après 10 ans). On renvoie les détenteurs de master français vers les procédures d’équivalences générales (CCCA). Impossible sans cela de s’inscrire comme stagiaire à l’ordre ou de passer ses examens. En bref, amis Européens, ne faites pas vos bagages trop vites, vous pourriez déchanter.

daniel

Claire.. l’accord Arm ‘Quebec France’ c’est un des rares privilèges politiques pour nous les archis , mais seulement applicables au Quebec et certain archis francais !
Cette Accord Europe-Canada (28 États membres de l’UE et les 12 territoires du canada) vas ouvrir plus de portes .Keep Going

ben

Bien d’accord avec toi Claire! La moitié de l’accord ARM France-Québec est complètement passé aux oubliettes… Celle concernant les jeunes diplômés sans expérience et non inscrit à l’Ordre, ayant leur master français ou maîtrise québécoise. Étrange…
Et Daniel ce n’est pas ce nouvel accord européen qui changera les choses! En effet si j’ai bien compris il faudra avoir de nombreuses années d’expérience et être membre de l’Ordre dans ton pays d’origine pour bénéficier de ce nouvel accord.
Or il me semble que ce genre de mobilité à l’international est très précieuse et formatrice pour les jeunes architectes, en début de parcours professionnel… Dommage!
Mais bon, les choses évoluent quand même!

Veuillez noter que les commentaires sont sujets à modération

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *