Les Ami.e.s du Marché Jean­‐Talon

Source :
Jérémie Lévesque | Les Ami.e.s du Marché Jean-Talon
 

Dépôt d’un mémoire | « Petite révolution au Marché Jean-Talon »

Co-auteur(e)s du mémoire:

  • Nicolas Fabien-Ouellet
  • Mikael St-Pierre
  • Jérémie Lévesque
  • Grégory Taillon
  • Claudia Atomei
  • Jérôme Laviolette
  • Sarah McMahon-Sperber

Collaborateurs(trices) du mémoire: 
Donevan Adams, Anouk Bis, Maxime Bonesso, Sam Bourgault, Ariane Brunelle, Anaïs Clercq, Philippe-Daniel Deshaies, Arnaud Doyon, Juliette Gosselin, Laurence Guichandut, Myriam Lavoie Moore, Cyrus Lognonné, Samuel Mathieu, Tanguy Meunier, Jonathan Michaut, Maude Péloquin, Joannie Poirier, Marie-Hélène Roch, Christian Roy, David Tomassini, l’équipe de la Maisonnette des parents, l’équipe de la Place Commune, la Société de développement environnemental de Rosemont, Sud-Ouest Production

Extrait du communiqué de presse :

« Montréal, 1 juin 2017 – En 2016, les Ami.e.s du Marché Jean­‐Talon ont consulté les citoyen.ne.s afin de connaitre leurs priorités et leurs souhaits pour cette institution montréalaise. À partir de ces données, le groupe a formulé des recommandations à l’intention des parties impliquées dans la gouvernance du marché. Les objectifs de la démarche étaient de comprendre et de vulgariser la complexité de la gestion du Marché, d’encadrer son évolution et d’y faire résonner les voix citoyennes.

Véritable locomotive économique, sociale et culturelle, le Marché Jean­‐Talon (MJ-­T) est en mutation. Sa clientèle évolue. Les acheteurs de grands volumes côtoient les visiteurs quotidiens. Les piétons et les véhicules motorisés cohabitent difficilement. Enfin, la taxation élevée et la spéculation immobilière influencent le type de commerces et les prix.

Les consultations menées ont démontré que les citoyen.ne.s se sentent concerné.e.s par la gestion du marché et considèrent qu’il s’agit d’un service public. C’est pourquoi les Ami.es du Marché Jean­‐Talon proposent de revoir sa gouvernance en créant une structure où toutes les parties prenantes, soit la Corporation des marchés publics de Mtl., la SDC Petite-­Italie, les élu.e.s et  les citoyen.ne.s, pourraient échanger sur leurs priorités respectives et ainsi, travailler sur des enjeux communs. »

Pour lire la suite du communiqué de presse…

Pour consulter le résumé du mémoire…

Pour consulter le mémoire…

Pour visiter le site internet des Ami.e.s du Marché Jean­‐Talon…

Veuillez noter que les commentaires sont sujets à modération

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *